Kim KototamaLune, Mémoire de l’Eden (détail), 2016-2017
01 mai 2017  / Expos

Galeries parisiennes : les expos du mois de mai

Lucie Augé
10/05/2017

En quête de nouveaux talents ? Voici notre sélection des meilleures expositions en galeries pour ce mois de mai.

Kim KototamaLune & Satoki Nagata, Synapsis


Satoki Nagata, Michigan Avenie, Chicago, 2011. Impression charbon (Piezography). Courtesy of the artist & Galerie Da-End, Paris. 

Pour cette exposition, la Galerie Da-end invite le photographe japonais Satoki Nagata à exposer ses clichés poétiques aux côtés des impressionnantes sculptures de verre de la plasticienne Kim KototamaLune. Un dialogue entre deux univers qui révèlent interconnexions qui façonnent notre existence. Dans le travail de Satoki Nagata, les corps photographiés perdent leur substance et semblent se fondre avec les éléments urbains ou naturels qui les entourent. Dans celui de Kim KototamaLune, le verre est tissé à partir de rien jusqu'à l'apparition d'une forme. 

Du 18 mai au 24 juin, à la Galerie Da-End, 17 rue Guénégaud, 6e. M° Odéon ou Pont Neuf. Ouvert du mardi au jeudi de 14h à 19h. Les vendredis et samedis de 11h à 19h. Tel : 01 43 29 48 64. Plus d'infos ici

 

Renato D’Agostin, 7439

7439 est le nombre de miles qui séparent New York de Los Angeles. Renato D'Agostin a décidé de faire ce "road trip" en  traversant les Etats-Unis d'est en ouest pour redécouvrir l'Amérique à l'aide de son appareil photo. De ce voyage initiatique, Renato D’Agostin a créé une série lumineuse et contrastée qu'il a nommée 7439. Elle est présentée pour la première fois en France ici, aux côtés du travail de Vittoria Gerardi qui présente sa propre perception du paysage américain et plus particulièrement celui de la Vallée de la mort, un lieu désertique et aride. 


(Photo : Renato D’Agostin, Alabama, 2015. Photographie — 100 × 67 cm — Edition de 5. Courtesy of the artist & Galerie Thierry Bigaignon, Paris.)

 

Du 13 mai au 9 septembre, à la Galerie Thierry Bigaignon, Hôtel de Retz – Bâtiment A, 9 rue Charlot, 3e. M° Filles du Calvaire. Ouvert du mardi au samedi de midi à 19 et sur rendez-vous. Plus d'infos ici

 

Antoine Schneck, Les Beautés Singulières

Antoine Schneck commence la photographie en 1992. Au Burkina Faso, au Mali, au Soudan et en Ethiopie, il expérimente une technique de portrait en studio mobile, isolant sur un fond noir les visages éclairés sans ombres ; c’est le commencement de son importante série «Du masque à l’âme». La galerie Berthet-Aïttouarès qui représente l'artiste depuis 2005 expose son dernier travail, «Les Beautés Singulières», série de portraits en gros plan, exécutés en tirages pigmentaires et collés ensuite sur une plaque de verre. L’expression finale livre des visages d’une extraordinaire vérité, soutenue par le détail et la matière, reliant les procédés actuels aux solutions primitives de la photographie.

(Photo : (c) Antoine Schneck) 

Du 18 mai au 24 juin, à la Galerie Berthet - Aittouarès, 14 et 29 rue de Seine, 6e. M° Louvre - Rivoli. Ouvert du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h30 à 19h. Tel : 01 43 26 53 09. Plus d'infos ici

 

Clément Laurentin, Primitifs

L'exposition Primitifs présente les dernières oeuvres de Clément Laurentin, peintures, dessins, gravures et assemblages.  Dans son travail, il y a la volonté de mélanger toutes les culture, les supports, les techniques, les sujets et les sources. Fondamentalement humaniste, il interroge sans cesse la place de l’individu et de sa spiritualité au sein d’une société matérialiste. 

(Photo : (c) Clément Laurentin) 

Du 4 mai au 5 juin, à la Galerie Art&Craft, 32 boulevard du général d'armée Jean Simon, 13e. M° Bibliothèque François Mitterand. Ouvert du mardi au vendredi de 13h30 à 19h30 et le samedi de 10h30 à 19h30. Plus d'infos ici

 
 
 

 

Jorge Martins, La peau des nuages


Jorge Martins, Vue d’exposition à la Kogan Gallery, 2013

A l'occasion de la Nuit Européenne des Musées, Jorge Martins exposera à la Kogan Gallery une partie de sa série "La peau des nuages" où le dessin et la photographie se rencontrent, liés par le noir et blanc. A travers une sélection de 68 clichés, Jorge Martins propose sa propre réinterprétation par le dessin. 
 
Du 19 mai au 10 juin, à la Kogan Gallery, 96 bis rue Beaubourg, 3e. M° Arts et Métiers. Ouvert du mardi au vendredi de 11h à 19h et les samedis de 14h à 19h. Tel : 01 42 77 41 18. Plus d'infos ici
 

Pour ajouter un événement à votre wishlist, vous devez être connecté à votre compte !

Pas encore inscrit

Créer votre compte en quelques clics pour participer à nos jeux-concours, gagner des invitations exclusives et créer des wishlists dans votre espace personnel avec tous les articles et bons plans d’A NOUS PARIS qui vous intéressent.