Crédit : Maxime Chermat
18 octobre 2017  / Musique

Retour sur le Prix des Indés, 2e édition

Lydia Bougherara
18/10/2017

Ce lundi 16 octobre, c'est un joli hommage qui a été rendu dans l'intimité de la Cigale à la musique indépendante française et à ceux qui la portent.

Depuis 2016, le Prix des Indés vise à mettre en lumière les acteurs de la scène musicale indépendante française - qui récolte, à elle seule, 80% de la production musicale en France.

Pour ce faire, neufs prix ont été décernés afin de récompenser les artistes qui ont su se défendre, grâce à leur diversité et à leur créativité. 


Leïla Kaddour - Maïtresse de cérémonie & Didier Varrod - Président du jury - Crédit : Maxime Chermat

 

Le "Prix de l'album" a été attribué à Camille pour son Oui sorti cet été chez Because, marquant un retour à la scène flamboyant.

Sans grande surprise,  le phénomène pop français Christine & The Queens a remporté le "Prix de l'Album export" pour le disque Chaleur humaine, sorti il y a déjà trois ans chez Because mais qui n'en finit pas de faire des ravages outre-Atlantique.

Côté numérique, le prix du "Titre le plus streamé" est revenu en toute légitimité au duo de rap PNL pour "Bené".


Rone - Gagnant Prix du Live - Crédit : Maxime Chermat

Le "Prix du live", lui, a été attribué au génial Rone pour sa création à la Philharmonie opérée en janvier dernier, et qui a par ailleurs brillamment ouvert la cérémonie en y jetant au passage un doux souffle de poésie. Un prix d'autant plus symbolique qu'il a été délivré par Jean Michel Jarre, invité d'honneur vénérable et père de la techno française ayant collaboré avec Rone sur son dernier opus.

Le jury a sacré Babx de son "Prix spécial" pour son disque Ascensions, une récompense célébrée par une émouvante interprétation de son titre "Alpiniste".


Born Bad Records - Gagnant Prix du Petit Label - Crédit : Maxime Chermat

 

Côté label, le sulfureux Born Bad Records a raflé une double mise, en remportant le "Prix de l'album audacieux" pour Dakhla Sahara Session de Group Doueh & Cheveu, et le "Prix du petit label" de façon plus générale.


Fishbach - Gagnante de l'album révélation - Crédit : Maxime Chermat

 

"L'album révélation" est revenu à l'incontournable phénomène Fishbach (Entreprise) pour A ta merci, qui en a profité pour livrer en toute humilité un discours sur la nécessité de sacrer les artistes d'une part mais également la "grande famille" auxquels ils appartiennent : leur label. 



Enfin, le "Prix du vidéoclip" a été attribué à The Blaze (signés cbez Animal 63, label créé en 2016 par Believe Digital en association avec l'agence de management Savoir Faire), un duo à la proposition artistique très forte, pour leur poignant "Territory".

 

 "Le monde de la musique, le monde du live, du disque n'existerait pas sans les indépendants. L'origine des maisons de disque, des éditeurs, c'est d'abord un esprit d'indépendance. Quand on pense au XXIe siècle et à toutes les intelligences artificielles qui nous attendent, il ne faut pas en avoir peur parce que l'intelligence naturelle des indépendants fera le reste."

De belles paroles pleines de sagesse soufflées par Jean Michel Jarre, auxquelles on ne peut qu'adhérer.

Pour ajouter un événement à votre wishlist, vous devez être connecté à votre compte !

Pas encore inscrit

Créer votre compte en quelques clics pour participer à nos jeux-concours, gagner des invitations exclusives et créer des wishlists dans votre espace personnel avec tous les articles et bons plans d’A NOUS PARIS qui vous intéressent.

A Nous Parus TV - Youtube

Bandes annonces, playlists, nouveaux sons, concerts...
Retrouvez notre sélection de vidéos