5 adresses pour les timbrés du maté

“Jamais sans ma calebasse et ma bombilla !” Vous l’avez reconnu ? C’est le cri de guerre des inconditionnels du maté. Cette infusion, largement consommée en Amérique Latine, revêt une dimension particulière en Argentine. Étonnamment, on ne la retrouve que très rarement à la carte de cafés et bars locaux, mais à Paris, c’est une autre histoire… C’est même une nouvelle tendance. Voici quelques adresses où vous pourrez déguster ou acheter le précieux breuvage.

 

Le maté, qu’est-ce que c’est ?

maté, théiere, calebasse et bombilla
Le maté, la boisson incontournable des Argentins. Source : Daniel Horacio Agostini via Flickr

 

Le yerba maté est la boisson nationale argentine, détrônant même le café grâce à ses effets stimulants liés à la matéine qu’elle contient. Au-delà de son goût herbacé relativement amer, comme une sorte de thé vert, le yerba maté se reconnaît grâce au rituel qui l’accompagne. En effet, le maté ne se prépare pas n’importe comment. Il se consomme généralement à la maison dans une petite tasse sphérique, la calebasse, et se boit grâce à une paille métallique, la bombilla.

 

L’herboristerie du Palais Royal

maté herboristerie
Le maté s’achète notamment à l’herboristerie du Palais Royale. Source Jack Zalium via Flickr

 

Depuis plus d’un siècle, les amoureux de la phytothérapie et autres médecines douces se retrouvent dans cette petite boutique du 1e arrondissement. On y trouve toutes sortes de plantes, pour soigner toutes sortes de maux. Et on y déniche entre autre le fameux yerba maté. Car l’infusion a de nombreuses propriétés. Grâce à la caféine qu’il contient, le maté permet d’améliorer la vigilance et de lutter contre la fatigue tant physique que mentale. Mais ce n’est pas tout : il augmente le taux de bon cholestérol, favorise la perte de poids et lutte contre les maux de tête et autres rhumatismes. Bref, on comprend mieux pourquoi le maté a remporté la match contre le café !

L’herboristerie du Palais Royal
11 rue des Petits Champs, 1e
Métro Pyramide
Du lundi au samedi 10h à 19h

 

Carnar

tasse de maté
©Jorge Zapata on Unsplash

 

L’épicerie Carnar est sans doute l’une des meilleures adresses parisiennes pour trouver des produits argentins. Elle est particulièrement connue pour sa partie boucherie qui propose d’excellentes pièces de boeuf made in Argentine. Mais on y trouve également la fameuse confiture de lait duce de leche et le mythique yerba maté. C’est donc l’adresse incontournable des nostalgiques de la gastronomie argentine.

Carnar
13 rue de la Comète, 7e
Métro La Tour Maubourg
Du Lundi au Vendredi (9h30 à 18h) / Samedi (14h à 18h)

 

Carbón

tasse de maté
©Lautaro Andreani on Unsplash

 

Carbón, le néobistrot à la sauce argentine a plus d’un tour dans son sac. Fumés, braisés, ses plats sont aussi authentiques qu’audacieux et on se plaît volontiers à les partager, histoire de pouvoir tester un maximum de mets à la carte. Mais il y en a un que vous n’allez pas partager, c’est votre latte au maté. Originale façon de consommer l’infusion, cette boisson douce et réconfortante est parfaite en ce début d’hiver.

Carbón
14 rue Charlot, 3e
Métro Filles du Calvaire

 

Caminito

©Eduardo Sánchez on Unsplash

 

Preuve que l’Argentine a sacrément la cote à Paris, Caminito, un chouette bistrot sud-américain, s’est installé en plein cœur du Sentier il y a deux ans. A la carte on retrouve les incontournables empanadas, ces délicieux petits chaussons à la viande ; les asados, des grillades de savoureuse viande argentine et un pain perdu au dulce de leche pour terminer. Pour arroser le tout on choisit son camp entre un Malbec local, une tasse de maté bien chaud ou sa version en cocktail.  

Caminito
46 rue de Cléry, 2e
Métro Sentier

 

La Rosarina

empanadas
Et si on accompagnait ses empanadas d’un bon maté ? Source : bibliojojo via Fickr

 

La Rosarina, c’est le temple de l’empanadas à Paris. Du nom de Rosario, la ville du Che et de Messi, le restaurant propose des recettes très variées du petit chausson (viande, poisson, légumes). On y déguste le maté de deux façons. La version maté cocido ressemble à notre façon de faire infuser le thé, dans un sachet ou une boule en métal. Mais les puristes ne se laisseront pas berner et opteront pour la version authentique dans laquelle on conserve les feuilles, apportant une plus grande intensité et une amertume plus prononcée.

La Rosarina
79 rue Lafayette, 9e
Métro Cadet