A.Boire

6 bars sympas à Saint Michel

Ah, Saint-Michel, peut-être le plus parisien des quartiers parisiens, un charme à toute épreuve parvenant même à réconcilier les réfractaires avec la rive gauche. On s’y rend pour flâner chez Gibert, aller voir les oiseaux au marché aux fleurs, un pèlerinage à Notre Dame, se balader sur les quais et dans les vieilles rues étroites, entrer dans de jolies librairies anglophones…  Et pour prendre l’apéro ! Au coeur du Paris romantique et littéraire se niche une flopée de petits bistrots à intégrer de toute urgence à votre carnet d’adresses. Suivez le guide !

The Moose

Saint Michel
©The Moose

 

Amateur de caribous, attache ta tuque avant de pénétrer cette antre canadienne lovée à deux pas de la fontaine de Saint-Michel. Casquettes des Yankees, patins à glace, rondins de bois, pas de doute ici le Canada est à l’honneur. Affichées fièrement à la carte, il y a bien sur des bières canadiennes comme la Moosehead, bière dorée au goût délicatement sucré, mais aussi une tripotée de bonnes bières artisanales, parisiennes et étrangères. A leurs côtés, cocktails sympathiques et whiskys canadiens.  A déguster devant un bon match de hockey, baseball ou football américain que le bar se plaît à diffuser, et dans une ambiance très pub, rustique, festive et bon enfant. Une carte pas donnée donnée, mais sacrément bien fournie. Et que serait un bar canadien sans poutine ? Rien du tout, et vous pourrez donc vous délecter de cette spécialité québécoise en éclusant quelques godets, à moins que vous ne préfériez l’un des burgers, tout à fait décadents.

The Moose
16 rue des Quatre Vents, 6e
Lundi – Dimanche : 11h – 2h 

Chez Nous

Saint Michel
©Chez Nous

 

Ouvert par deux amis passionnés de vins, ce petit troquet adorable situé vers le Pont-Neuf, à une petite dizaine de minutes à pied de Saint-Michel, renferme de véritables trésors. La carte des vins présente des références aussi nombreuses que qualitatives, dénichées chez des vignerons respectueux de leur environnement et de la santé des consommateurs. Ainsi, leurs vins sont sans additifs chimiques (sulfites), natures et bio dynamiques. Et absolument délicieux : mention spéciale au Morgon, Haute Côte de Beaune (rouge) et au Valencay, Val-de-Loire (blanc sec). Outre la gentillesse indéniable des tauliers, c’est surtout l’attention qu’ils portent aux papilles de la clientèle qui force l’admiration, via une profusion de conseils et une incitation à la dégustation.  Et le plaisir ne s’arrête pas au verre, non il continue jusque dans l’assiette et on ne sait que choisir parmi la multitude de mets , fromages et charcuteries en provenance de petits producteurs, poissons fumés d’un artisan breton, servis avec raffinement, générosité, sobriété, et parfaitement assaisonnés (le gouda aux truffes et le saumon gravlax sont indescriptibles, on parle même pas de la burrata). Pour couronner le tout,  les prix sont plus que corrects par rapport à la qualité folle des produits !

Chez Nous
10 rue Dauphine, 6e
Lundi  : 18h – 1h30
Mardi – Vendredi : 18h – 1h30
Samedi – Dimanche : 18h – 00h30

Castor Club

Saint Michel
©Castor Club

 

Ce bar tout à fait improbable comblera vos envies insoupçonnées d’ambiances country et montagnardes. Ici, ça envoie du bois : du sol au plafond tout est boiserie, et il flotte dans l’air un doux parfum de Prohibition. Au sein de cette tanière, on se prend un peu pour un bûcheron, mais un bûcheron avec des goûts hyper classes quand même puisque les cocktails servis sont de haute volée. Entre le « Turkish Delight » et le « Chirac 95 », concoctés par un as de la mixologie, Thomas Codsi, il y a de quoi hésiter tant ces délicieuses mixtures faites maison,  avec moult épices, fruits frais, sirops et alcools raffinés font envie. L’atmosphère assez feutrée laisse place à une ambiance plus festive le week-end et au sous-sol, on danse sans modération. Côté tarifs, ce n’est pas donné donné mais tout à fait raccord avec la qualité proposée par ce bar hors du temps !

Castor Club
14 rue Hautefeuille, 6e
Lundi – Mercredi : 19h – 2h
Jeudi – Samedi : 19h – 4h 

Etna

Saint Michel
©Etna

 

Dans le plutôt chic quartier d’Odéon, les bars abordables ne courent pas les rues. Pourtant, derrière une façade noire bien élégante, on trouve un petit bar à vin s’adressant à toutes les bourses. (des vins à cinq euros le verre, et une moyenne très abordable) A l’intérieur, on s’accoude à un joli comptoir en forme de bateau, face aux murs en pierres apparentes et naturelles. Ce décor brut se prête bien à la particularité de la cave, exclusivement constituée de vins naturels.  Une jolie façon de rendre hommage au travail laborieux des vignerons derrière ce genre de vins puisqu’ils s’interdisent ajouts, correctifs, engrais et pesticides et vendangent à la main afin de pouvoir exprimer la réelle saveur du terroir. Non seulement c’est mieux pour la planète, mais aussi pour le bidou, les vins naturels ayant tendance à être mieux digérés ce qui limite aussi les maux de tête post apéro. Etna fait donc la part belle à ces vins un peu déstabilisants, mais excellents, que l’on déguste aiguillé par les conseils avisés du sommelier, accompagnés de tapas d’une qualité gastronomique. En plus, la musique est cool ! Attention, la petitesse et le succès compréhensible de l’endroit le rendent quelques fois difficilement accessible.

Etna
33 rue Mazarine, 6e
Mardi – Samedi : 18h30 – 2h

Compagnie des Vins Surnaturels

Saint Michel
©Compagnie des Vins Surnaturels

 

Décidément, Saint-Michel serait-il le quartier des bars à vins éthiques ? Les quelques 600 références mettant en avant des vignerons indépendants du monde entier proposées par la cave de ce bar au drôle de nom constituent une preuve indéniable. Derrière les manettes de ce bar élégant à l’atmosphère feutrée mais conviviale,, très Manhattan style, une équipe de sommeliers bien disposée à vous dégoter le nectar qui fera fondre votre palais (et sans doute votre coeur), et ce même lorsque l’affluence est importante. On les accompagne de choses aussi coquines que du jambon aux truffes, un carpaccio de Saint-Jacques ou de la Burrata. Pour les connaisseurs et les esprits joueurs, en vous prêtant à l’énigme du vin mystère, vous pourrez peut-être repartir avec une bouteille. Côté prix, ces derniers font le grand écart, de 6 euros le verre à environ 5 fois le montant d’un loyer. Possible donc de se ruiner, mais pas obligé !

Compagnie des Vins Surnaturels
7 rue Lobineau, 6e
Lundi – Dimanche : 18h – 2h

La Robe & La Mousse

Saint Michel
©La Robe et La Mousse

 

Déjà charmés par la Fine Mousse ? N’attendez plus pour découvrir son petit frère, ouvert par la même équipe ! Derrière sa façade d’un bien joli bleu canard, ce haut lieu de la binouze ne fait pas les choses à moitié avec sa quinzaine de bières à la pression. Même fournisseurs qu’à Oberkampf, à la différence où ce bar là sert exclusivement des bières locales ! Produites en France, dont la moitié en Ile-de-France, l’occasion ou jamais de faire le tour de l’hexagone en bières artisanales et de (re)découvrir des pépites comme la Laudanum, bière aux coquelicots, l’IPA Get Hop Stand hop ou encore l’improbable Boob, brassée avec du…poulpe. On y retrouve aussi pas mal de chouettes bouteilles de vin naturels (décidément) ainsi que du Chouchen et de l’hydromel. Pour combler les petites et grosses faims, il y a les saucissons qui pendent au bar, mais aussi de bonnes charcuteries et fromages, à grignoter à la bonne franquette avec une demi baguette.

La Robe & La Mousse
3 rue Monsieur Le Prince, 6e
Lundi – Mercredi : 16h – 1h
Jeudi – Samedi : 16h – 2h
Dimanche : 16h – 1h


Ne manquez aucun de nos bons plans et jeux-concours en vous inscrivant à notre newsletter !