Les bars à vins à tester à Paris en 2019

Un bar à vins, c’est bien. Cinq bars à vins, c’est mieux ! Vu le nombre aujourd’hui de comptoirs à vins, classiques, natures, biodynamiques, mauvais, bons… Il est difficile de sélectionner la crème de la crème. Enfin, le moût du moût plutôt. Certains ouvrent ou changent cette année, d’autres montent une nouvelle marche et se peaufinent. S’affirment même. Et les nommés sont…

 

Poussin : bistronomie et vins natures

bar à vins paris poussin
© Poussin 

 

Ouvert depuis la fin du mois de janvier, Poussin commence à faire son nid dans le milieu sauvage des bars à vin parisiens. Et rien que pour ça, on les met en premier. Parce que bon, autant trancher directement le débat de l’œuf et de la poule. Ici, c’est Ludovic Dubois et Judith Cercós qui signent cette nouvelle adresse, après avoir lancé les Poulettes Batignolles. La basse-cour est loin et la cour des grands s’approche en touchant plus profondément la bistronomie. Parce que pour accompagner ces 130 quilles de vins natures, il faut bien becter. Et les assiettes franco-catalanes vous plairont à coup sûr.


Bar à vins Poussin
12 Rue de Cheroy, 17e

 

Le Bar du Bouillon : afterworks autour du vin

bar à vins Paris le bar du Bouillon
© Bar du Bouillon 

 

Bam ! Luc Morand, le propriétaire du Bar du Bouillon, positionné juste à côté du Bouillon Racines, a décidé à partir du 21 février d’organiser tous les jeudis soir des afterworks autour du vin. Une fois par semaine, le Bar du Bouillon deviendra le Bar de vignerons. C’est pas beau ça ? Le concept ? Proposer des vins qui se tiennent, des vins de petits vignerons, des vins qu’on déniche. Sélectionnées par des sommeliers, ce seront trois cuvées mystères qui seront mises à l’honneur. De quoi repartir comme un bienheureux.


Bar à vins le bar du Bouillon
3 rue Racine, 6e

 

G.A.G : le trio gagnant

G.A.G, bar à vin Paris
© G.A.G 

 

Fini de rire. Ce petit recoin de vigne qui pousse sur le passage du Bourg-l’Abbé n’a pas fini de faire parler de lui. Derrière ce bar se cachent trois copains : Arnaud Daguin, Alain Coumont et Roland Feuillas. Tous dans le commerce de bouche. Et non des moindres. On parle ici de la boulangerie Les Maîtres de mon Moulin à Cucugnan, du Pain Quotidien et de l’ancien chef de la ferme Hégia. Les fournisseurs, comme la liste des vins, sont sélectionnés au millimètre. On se gave par exemple de Pique Poule d’Opi d’aqui, un pet’ nat’ de folie. Ah oui, G.A.G veut dire Gras.Alcool.Gluten. Cheers !


Bar à vins G.A.G
3 Rue de Palestro, 4e

 

Déviant : dégustations autour du zinc

Déviant, bar à vins Paris
© Deviant 

 

Bizarre, vous avez dit bizarre ? Déviant vous dit quelque chose, mais impossible de retrouver quoi ? C’est sûrement son grand frère Vivant qui vous a mis la puce à l’oreille. Pierre Touitou et Arnaud Lacombe ont encore poussé le bouchon. Les deux as des ballons rouge et blanc évoluent cette fois-ci en milieu ouvert. Pas de salle, ni même de porte ou de vitrine. Rien de tout ça. Ici, on se concentre sur le verre et les assiettes. Et côté vins, on file droit vers le nature et la biodynamie (vous savez, la lune et les cornes de vache) pour se délecter de blanc de chez Philippe Pacalet ou encore de rouge de Loire de chez François Saint-Lô. Des classiques à redécouvrir attablé au zinc.


Bar à vins Déviant
39, rue des Petites-Ecuries Paris, 10e

 

Billili : bar à vins franchouillard

Bilibili bar à vins paris
© Unsplash – Scott Warman 

 

Arlots. Vous connaissez ? De nom, oui. C’est même certain. Après avoir ouvert cette beauté de la gastronomie, Thomas Brachet et Tristan Renoux ouvrent Billili. Ici pas de chichi, on boit bruyamment du blanc, du rouge, du Domaine de Clovallon et du Rendez-vous des Acolytes du Domaine des Accoles. On déguste des joues et pieds de porc, la puissante terrine du Billili ou encore le ouaté tartare de mulet. Une adresse de choix pour des produits de choix. Ici on sauce son verre et on lèche son assiette.


Bar à vins Billili
136 rue du Faubourg-Poissonnière, 10e