En jazz : Lulu White

L’étroite porte d’entrée rappelle le passage du lapin d’Alice au Pays des Merveilles. Aussitôt franchi, il fait découvrir à l’héroïne un autre monde.

C’est exactement ce qui se passe au Lulu White. Kelly, la barwomen, look original et dynamisme débordant, nous accueille avec chaleur et une pointe d’accent londonien. À l’intérieur, l’ambiance se veut un peu New-Orleans grâce au guitariste qui joue et chante en live. Mais le véritable spectacle est derrière le bar où plus de 20 rhums différents venus du monde entier, dont le Trois-Rivières de la Martinique, autorisent toutes les variantes possibles. Kelly adore improviser. Mais pour une première visite, pourquoi ne pas essayer le granité maison ? Frais, il est assurément le ticket d’embarquement vers d’autres combinaisons.

www.luluwhite.bar

 

Quelle ambiance ?

L’étroite porte d’entrée rappelle le passage du lapin d’Alice au Pays des Merveilles. Aussitôt franchie, on le monde…

Pourquoi on y va ?

Pour les 20 rhums différents aux diverses provenances.

Pour qui ?

Entre amateurs ou pour faire partager son amour du rhum.