La Cave à cocktail : de bons mix à emporter !

Paris figurant de mieux en mieux dans le gratin du cocktail mondial, deux garçons bien sympathiques, Maximilien Missud, ex pro de la com’ et du packaging et Jean-François Verrière, ancien barman du Forum et du Little Red Door, surfent sur la vague en lançant le premier service de take-away et de livraison de (vrais) cocktails à domicile.

Logée juste à l’écart du brouhaha de Montorgueil, dans la rue pavée de Greneta, la Cave à cocktails a recouvert de noir une ancienne épicerie livrant pour le roi du Maroc. Des airs de bar gothique ? De backroom pendant qu’on y est ? D’atelier de torture imaginent les sadiques… Que nenni, la Cave à cocktails fait seulement dans la mixologie, ou l’art de réaliser des cocktails. Derrière le comptoir noir de noir, les patrons préparent minute, et embouteillent sous nos yeux, les classiques Margarita et Cosmo, tentent et réussissent les bons twists de Mojito et de Piña Colada, ressortent quelques noms cultes pour faire s’exciter le (la) client(e) – le Pornstar vodka et passion –, et surtout des créations maison, dont le Basil Instinct, le meilleur, au gin, basilic, concombre et fleur de sureau, et deux recettes de cocktails vieillis en fût. En attendant d’être servi, on peut se vautrer dans les canapés, prendre l’apéro et se faire faire un brushing chez les garçons de Why Not, le nouveau coiffeur d’â côté, ou faire une rencontre du troisième type avec un chat angora n’ayant peur de rien… Ah, sinon, la Cave à cocktails organise en sous-sol (sans instrument de torture) des ateliers gratuits pour manier le shaker (informations sur place).

(c) La Cave à cocktails SAS

 

Quelle ambiance ?

Obscur mais chaleureuse.

Pourquoi on y va ?

Les cocktails minutes à emporter.

Pour qui ?

Les fans de cocktails.