La Montagne ça vous gagne

Manteaux blancs, flocons, têtes de biche et peaux d’ours, Paris passe à l’heure d’hiver et fait se convertir bars et restos en chalets montagnards comme si on y était. Chaussez les Moonboots, la bonne chapka et c’est parti pour vin chaud, raclette et tartiflette !

 

Hors-piste au Pavillon Puebla

Le Pavillon Puebla des Buttes-Chaumont se relooke pour l’hiver, rebaptisé Puebla 2000, station de ski sous les arbres avec tous les vendredis, les soirées La Frisquette avec peaux de mouton, chapkas, moonboots et vin chaud pour réchauffer le gosier. Temps forts attendus : le bar à tartiflettes, le cocktail Super G à boire tout schuss et une carte de petits plats italiens à partager.
Avenue Darcel, Les Buttes Chaumont, 19è. Du jeudi au vendredi de 18h à 2h, le samedi de 12h à 2h, le dimanche de 12h à 20h. 01 42 39 34 20.

 

Maxi Chalet au Mini-Palais

Le Mini-Palais passe à l’heure d’hiver jusqu’à la fin de l’année et couvre son lounge comme son espace privé de sapins enneigés, traineaux de Père-Noël, peaux de bêtes et cheminées comme à la montagne. Pour coller à l’ambiance, les chefs Eric Fréchon et Stéphane D’Aboville revoient la carte et sortent en journée vin chaud aux épices, lait de poule et chocolat chaud à l’ancienne, les plats mettant à l’honneur une tartiflette revisitée, un ris de veau au Comté et une tonne de charcuteries et fromages montagnards. Thématique oblige, le dessert sacre le Mont-Blanc.
3, avenue Winston Churchill, 8è 01 42 56 42 42. Du lundi au dimanche de 10h à 2h.

 

Tout Schuss au Café de l’Homme

La terrasse la plus spectaculaire de Paris, postée sur la Place du Trocadéro face à la Tour Eiffel, se transforme en restaurant d’altitude jusqu’au 30 mars. Réouvert l’été dernier, dans un décor léché signé du duo d’architectes Gilles & Boissier, le Café de l’Homme couvre sa terrasse de neige et des sapins givrés du fleuriste Gilles Pothier, le chef Fadi Frem lançant les jeudis, vendredis et samedis soirs fondue savoyarde ou plateau de fruits de mer (50 e sans boisson) à toutes les tables. Bonus pour les participants : un bonnet et des mitaines offerts par la maison.
17, place du Trocadéro, 16è. 01 44 05 30 15. Du lundi au dimanche de 12h à 2h.

 

Chalet suisse au Park Hyatt

Le plus beau chalet de montagne se trouve au Park Hyatt. Pour sa troisième édition, le palace parisien installe sur sa terrasse d’hiver la réplique du Chalet Fleurier, en référence au nom d’un petit village du Jura Suisse et aussi berceau de la haute-horlogerie. Après l’accueil au verre de vin chaud, le chalet de bois et flocons s’ouvre sur une salle à manger pouvant recevoir de 4 à 12 personnes, peaux de bêtes dans le décor, vieux réchaud et nappes à carreaux pour l’ambiance. Au menu, le chef étoilé Jean-François Roquette joue la raclette-party de luxe en optant pour les plus beaux produits montagnards (fromage de Saint-Nicklaus, pommes de terre grenailles, charcuterie des Alpes), une version palace ajoutant les truffes au menu. Un dépaysement total et la touche palace au service.
5, rue de la Paix, 2è. 01 58 71 10 60. Du lundi au dimanche de 10h à 00h. Déjeuner à partir de 175 e / personne (réservation possible en demie-journée pour réunions).

 

Le Perchoir à l’heure d’hiver

Avec sa vue sur les toits de Paris, le Perchoir Marais fait de la résistance cet hiver, le duo de décoratrices Les Autruches habillant la terrasse de tapis d’Orient, peaux de bêtes, plaids et canapés de récup’, lampes chauffantes incluses. Pour se réchauffer, le cocktail star de grand-mère s’appelle Cosmic Messenger, un mix de rhum brun, citron jaune, cannelle et cidre, et se boit accompagné des pommes de terre tièdes à la crème fraîche, charcut’ et fromage fondu ou des planches du Perchoir Nordique proposant saumon fumé norvégien, blinis, tarama et crème de vodka.
37, rue de la Verrerie, 4è. Du mercredi au samedi de 20h15 à 1h30, les samedis de décembre de 20h45 à 1h30

 

Les miracles du Danico

C’est Noël au bar du restaurant Daroco de la rue Vivienne, habillé jusque fin décembre de tartan, cloches de sapin et sucres d’orge. En Père Noel glam’, le barman star Nicolas de Soto concocte pour l’occasion une carte de cocktails extra, jouant l’infusion et les saveurs intenses. Dans la hotte de Saint Nicolas, le Christmapolitan et sa vodka infusée à la Chica Morada (boisson péruvienne fabriquée à base de maïs violet), liqueur de fleur de sureau, petit lait, jus de cramberry, eau de coco et épices. Ca envoie sec avec Bad Santa, cocktail mixant 2 rhums jamaïcains et 1 rhum trinidadien à 8 épices comme avec Yippie Ki Yay Mother F****r !, ses deux rhums, sa cachaça et son zeste d’orgeat à la citrouille, le shot Sweet Baby Jesus, un Rye whiskey façon pain d’épices concluant la dégustation en beauté.
6, rue Vivienne, 2è. 01 42 21 93 71. Du lundi au samedi de 18h à 2h, le dimanche jusqu’à minuit.

 

Noël zen au Buddah Bar Hôtel

Le Buddah Bar Hotel troque cette année ses sapins contre une forêt de bambous illuminés. Une mise en scène d’un Noël à la japonaise qui prend place sur la terrasse de l’hôtel où déjeuner/diner en bande (jusqu’à 12 personnes) sur les quelques tables d’hôtes. Menu de fin d’année proposé : le traditionnel Shabu-Shabu, soit un bouillon épicé et salé où se mêlent poissons, fruits de mer, viandes et légumes à faire accompagner des bons cocktails de la maison.
4, rue d’Anjou, 8è. 01 83 96 88 70. Du lundi au dimanche au déjeuner ou dîner.

 

L’Alpage du Glazart

Après la plage cet été, le Glazart de la Villette passe en version montagne et transforme sa terrasse en alpage. Pas de brebis galeuse ou mouton signalés mais un décor dans le ton, du vin chaud pour tout le monde, du foodtruck pour éponger et des concerts accoustiques et DJ sets organisés tous les soirs.
7-15 avenue de la Porte de la Villette, 19è. 01 40 36 55 65. Horaires sur www.glazart.com

 

Jardin d’hiver au Royal Monceau

Le palace du 8è s’offre une cabane de luxe pour l’hiver. Posé sur le bassin de l’hôtel, accessible par une passerelle, le Jardin d’Hiver de la marque de vodka Belvédère convie 4 à 6 personnes dans un paysage de forêts enneigées avec plaids et coussins en fourrure et cocktails pour se réchauffer. Pour accompagner, le chef star Nobu Matsuhisa concocte une carte de finger-food dans la veine de son nouveau restaurant, soit caviar, ceviche, tataki de saumon et Maki parfumés à la vodka version soja ou wasabi.
37, avenue Hoche, 8è. 01 42 99 88 00. Tous les soirs sur réservation, à partir de 49 e/personne.

 

Le Chalet des Iles

Après avoir reçu les Folies Douces l’année dernière, le Chalet des Iles se convertit à la mode suisse pour l’hiver, couvrant son bar de bois de rênes, paires de skis, poêles à bois et même d’une cabine téléphérique, la terrasse chauffante permettant de squatter l’espace jusqu’à pas d’heure. Côté food, soirées fondues organisées tous les mercredis de décembre, flammekueche au chèvre, gratin dauphinois et assiettes de raclette à partager, le bon verre de vin chaud pour régaler tout le monde, la carte de cocktails s’étoffant, elle, de quelques nouveautés pour la saison : London Mule (gin, citron vert, ginger beer) et Moscow Tatin (vodka, caramel, jus de pomme et cannelle) bien dans le ton.
14 Chemin de ceinture, Lac Inférieur du Bois de Boulogne Porte de la Muette, 16è. 01 42 88 04 69. Horaires et events sur www.chalet-des-iles.com