Le Panic Room créé des liens

Petit frère du Badaboum, le Panic Room a bénéficié lui aussi des talents des designers NYX Visual, qui ont installé une Lightbox dans la cave, le même plafond lumineux que le club Watergate à Berlin.

Au bar, les mixologues préparent des cocktails bien serrés aux noms de stars du porno (assez perturbant au moment de faire son choix), et la direction artistique est assurée depuis l’été par l’équipe du webzine Dure Vie, qui booke des DJ’s tendance techno/house, comme le Batave San Proper, le Parisien Master Seb ou le Russe Makcim, résident du club Der Visionaere. C’est petit, c’est le bazar, on y danse un peu les uns sur les autres, mais c’est ça qui est bien. Et ça crée des liens…

Photo Guillaume Jamet

 

Quelle ambiance ?

Club berlinois.

Pourquoi on y va ?

Les cocktails aux noms surprenants…

Pour qui ?

Les parisiens noctambules.