Le Riviera : un bar éphémère

Après le verre de pastis et le pan-bagnat des Niçois, Olivier Chini sort le jambon beurre et la bière du Riviera.

Nouveau spot du quartier Oberkampf, l’ancien 114 by Puma, son bar et ses soirées fléchettes, rouvrait le 22 mars dernier en version sortie de plage. L’ex-cofondateur du label Roy Music, ancien producteur des émissions Paris Dernière entre autres, et dont le concept des Niçois cartonne jusque dans les rayons d’épicerie, signe ici pour un CDD de 365 soirs. Dans un immeuble retapissé bleu nuit, et promis à devenir un hôtel, il rhabille le rez-de-chaussée de coco, pose vieux guéridons, lampadaires, canap’ et rocking chairs, un aquarium fluo garni de gros poissons et quelques petits salons (demander celui de la Baronne) où se vautrer, siroter sa bière, dragouiller… et commander frites maison, guacamole, salade de quinoa, club sandwich et jambon beurre sortant du four…

Ambiance de potes au comptoir, musiciens, gens du cinoche et de la mode dans la place, et pour agiter tout ce petit monde : Gunther Love. Déjà à la direction artistique aux débuts du 114, l’ex star du airband des Airnadette rempile pour un an de joyeusetés aux sons rock, électro et parfois hip hop. En DJ résident, Stuntman Dave mixe sur vinyles du mardi au samedi et quelques têtes d’affiches – Alex Pan (Peter Pan), les Naïve New Beaters, Eddie (Baron, La Mano…) devraient, régulièrement, venir se partager les platines.

 

Quelle ambiance ?

La déco d’appartement rétro.

Pourquoi on y va ?

L’ambiance du lieu et les soirées de fin de semaine.

Pour qui ?

Les trentenaires de la nuit.