Les nouvelles ouvertures de bars à Paris en janvier

Si vous avez décidé de faire le dry january – un mois sans alcool – enregistrez pour plus tard cet article sur les nouvelles ouvertures de bars à Paris. Pour les autres, découvrez les nouveaux endroits où se poser pour siroter un cocktail et boire une petite mousse. 

Le bar du Banke Hôtel : le gin en première ligne

bars à Paris en janvier
© Ak Parab

 

Trop souvent délaissés par les Parisiens, les bars d’hôtels offrent souvent de belles expériences qui sortent de l’ordinaire. C’est notre impression après avoir découvert le bar du Banke hôtel, un 5 étoiles. Situé non loin de l’Opéra Garnier et de l’agitation des grands magasins, on y trouve une certaine sérénité en y pénétrant. Composée d’un magnifique hall, cette ancienne banque inspire l’évasion. Et celle-ci passe notamment par le shaker. Pour fêter ses 10 ans, l’hôtel a donc revu toute l’identité de son bar et propose une carte de cocktails bien garnie qui ravira les amateurs de gin. Il faut dire qu’avec sa vingtaine de références provenant de France et du monde entier, il y a de quoi satisfaire tout le monde.

De notre côté on a débuté avec un charmant Fidelio (Gin Bombay, sirop d’hibiscus, citron vert, liqueur Saint-Germain, menthe, Champagne) ainsi qu’une séduisante Bohème (vodka, Saint-Germain, sirop de gingembre, jus de pommes, cannelle). Pour agrémenter la dégustation, optez pour la copieuse ardoise mixte de fromages espagnols (manchego, cebeiro, idiazabal) et de charcuteries ibériques (lomo, chorizo, bellota). Avant de partir, on souhaite tester le gin parisien et notamment le rafraîchissant Lord of Barbès servi avec du tonic et un assortiment de mangue, gingembre et coriandre. Aussi chic que le lieu.

Banke Hôtel
20 rue Lafayette, Paris 9e
Ouvert tous les jours en soirée

Moloko : cocktails et cuisine fusion Asie / Mexique

bars à Paris en janvier
© Moloko

 

C’est à South Pigalle que s’est implanté Moloko, ce bar-restaurant dit festif – à l’ambiance club à l’approche du week-end. Avant de passer en mode teuf, Moloko se la joue branché, chic et gourmet. On grimpe à l’étage pour découvrir un espace cosy avec de grandes banquettes. La carte est bien travaillée et se veut audacieuse puisqu’elle fusionne le Mexique et l’Asie. En entrée, on ne fait qu’une bouchée des classiques tacos mexicains revisités comme le taco au boeuf Wagyu et le taco au ceviche Hamachi avec un mélange d’herbes et de sauce à la truffe.

Du côté des cocktails, c’est tout aussi raffiné à l’image du sucré Tokyo Love (Goji vodka, Grenadine Moloko, Saint-Germain, framboises acides et ginger ale) et du Marco Polo (Bergamotte, martini fiero, cidre). Côté plats, coup de coeur pour les aubergines au miso qui fondent sous la langue et du poulpe tendre en bouche. La carte des rolls à partager vaut aussi le détour, notamment les roulés au thon et riz croustillant. Grosse surprise en dessert avec le croissant pudding à base de crème au chocolat miso, pain au chocolat et de glace au sésame noir. Qui dit restaurant festif et gourmet, dit aussi gamme des prix assez élevée qui peut rapidement s’enflammer.

Moloko
26 rue Pierre Fontaine, Paris 9e
Ouvert du mardi au samedi de 19h à 5h (restaurant fermant à minuit)

Le bar The Confidential de l’hôtel des Jardins du Faubourg

bars à Paris en janvier
© Yvan Moreau

 

On n’a pas l’occasion de se rendre souvent dans le Triangle d’or de Paris, sauf pour découvrir le bar du récent hôtel 5 étoiles des Jardins du Faubourg. Situé non loin de la Madeleine, de la place de la Concorde et de la rue Saint-Honoré, l’établissement émerveille d’entrée de jeu. Cet hôtel particulier multiplie les espaces, entre un grand salon où se trouve le restaurant et une immense terrasse / verrière qui donne le vertige par sa taille. Mais c’est au bar The Confidential, dans un endroit plus reculé, isolé et donc plus confidentiel, que l’on s’est installé pour déguster quelques cocktails.

Dans une ambiance intimiste et tamisée, on a découvert la nouvelle carte proposée. Du haut de gamme. On aime beaucoup le floral Green Saphire à base de Bombay, sirop de menthe, romarin, citron et tonic ainsi que le pétillant Haute Couture (Champagne, Chambord, sirop amarena). L’originalité se retrouve dans les cocktails signatures, à l’image du Smoke Garden qui mixe du rhum, du thé noir fumé, sirop de miel, sésame noir et citron. Un moment convivial que les plus chanceux pourront poursuivre au restaurant, au spa ou encore dans l’une des chambres de l’hôtel.

Les Jardins du Faubourg
9 rue d’Aguesseau, Paris 8e
Ouvert tous les jours

Bu : un bar de quartier authentique

bars à Paris en janvier
© DR Bu

 

On change de registre avec une adresse récente qui laisse notre portefeuille tranquille. Direction le 11ème arrondissement de Paris, du côté de Ledru Rollin, pour pousser la porte de Bu. Un bar dans son jus et à la déco épurée et travaillée : les murs en béton se marient avec des affiches de films pornos qui attirent l’oeil. L’ambiance y est donc amicale, la bande son oscille entre électro et rock. En revanche, il ne faut pas s’attendre à s’asseoir gentiment… Ici, c’est à la bonne franquette. Presque pas de chaises ni de tables, on est à la cool.

La carte des bières est inscrite sur le mur, comme cette super bock à très bas prix. Pour les cocktails, des classiques (Negroni, Moscow Mule, Bloody Mary, Michelada) sans prix qui s’envolent (entre 5 et 10€) et qui font très bien le boulot. Pour ceux qui souhaitent manger un bout, les alentours sont riches en spots alléchants et le lieu ne fait pas le difficile si l’on amène un plat venu de l’extérieur dans son antre.

Un petit bar de quartier qu’on apprécie pour écouter du bon son et siroter tranquillement entre amis quelques cocktails bien secoués.

Bu
6 rue de la Main-d’Or, Paris 11e
ouvert du mardi au samedi de 18h à 1h30