Nouveaux bars à Paris : notre sélection d’avril

La quête du spot parfait, de la meilleure bière, du plus beau cocktail, des tapas les plus stylées, cette quête est perpétuelle et pour vous faire gagner un peu de temps, on vous met sur la piste des nouveaux bars à Paris.

Mino : bar à cocktails et saveurs méditerranéennes

nouveaux bars avril 2019
© Mino

 

On commence avec Mino, situé rue de Ménilmontant. Un bar à cocktail, où on y retrouve Jennifer le Nechet, meilleure bartender du monde lors de la World Class 2016. Rien que ça. On vient donc pour passer à la moulinette différents cocktails qu’elle a imaginé. On débute avec le Bella Ciao : negroni provencal au gin, martini bitter, sherry blend, le tout cuit sous-vide  avec des tomates confites et du basilic. Ça respire bon le sud. On reste sous le soleil avec le Baratte-moi si tu peux (Milk punch au rhum plantation, ananas et mezcal vida). Enfin, on est sous le charme de El Taco Rojo, LE cocktail de Jennifer qui s’est inspirée d’un tacos mexicain pour en faire la recette. Tequila, citron vert, shrub au poivron rouge, maïs grillé et tabasco chipotlé, un régal.

Pour accompagner le tout, Auguste passé chez Ferrandi, nous concocte une assiette dégustation. Car Mino c’est aussi un resto qui rassemble la cuisine méditerranéenne et basée sur le partage. Brochette kefta, arancini sauce scamorza fumée, panisses, courgette farcie à la ricotta, tzatziki, poulpe, il y en a pour tous les goûts. Mino mixe savamment les genres et si le lieu, conçu tout en longueur, dissocie le bar à l’avant et le resto plus loin, le mélange se fait aisément. Option bonus : des tables installées sur rail pour arranger facilement des grandes tablées.

Mino
42 rue de Menilmontant, Paris 20e
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 2H (16h le dimanche)

Poussin : cave à manger gourmande

nouveaux bars avril 2019
© Aimery Chemin

 

Le quartier des Batignolles ne s’arrête pas de grandir, et le dernier venu se nomme Poussin, collé à Poulettes Batignolles, son grand frère. Ici c’est la version cave à manger avec des vins vivants et une carte qui fait la part belle aux vignobles français. Mais pas que, puisque l’Italie et l’Espagne sont aussi présents. On rentre dans le vif du sujet avec un léger et fruité Mathieu Coste, Les têtes de Chats de 2014. Notre coup de cœur revient au tannique Venus la Universal, Dido 2016 et au savoureux Domaine Giudicelli, Patrimonia 2014.

Pour accompagner la dégustation, il y a l’option planches (fromages ou charcuteries), mais on préfère la version assiettes à partager (ou pas). Au programme du jour (qui varie en fonction des saisons et des arrivages) : un surprenant tartare de veau, sabayon ponzu, noisette bien frais, des moules de Saint-Brieuc qui baignent dans une incroyable sauce au bleu et à l’ail vert. Sans oublier le bao à l’agneau braisé aux épices et labneh. Chez Poussin, on ne rigole pas non plus avec les desserts et cette incroyable mousse au chocolat, caramel fondue et crumble, servie encore tiède. La pièce finale d’un bel acte.

Poussin
12 rue de Cheroy, Paris 17è
Ouvert du mardi au samedi de 18h à minuit

Ran : bar à cocktails japonais

nouveaux bars avril 2019
© Benedetta Chiala

 

Changement de décor ensuite pour aller dans le 8ème arrondissement de Paris et découvrir Ran, rue d’Anjou. C’est dans un cadre d’exception que l’on découvre la dernière épopée d’Akira Kurosawa, qui nous plonge dans l’univers de Tokyo. Raffinement et gourmet sont les maîtres mots du lieu, avec d’un côté le restaurant puis à l’entrée un bar qui en jette plein la vue dès l’arrivée.

On se love dans des petits fauteuils pour y siroter les deux créations qui cartonnent chez Ran à savoir le Furyo (gin noix de coco, campari, jasmin, vermouth rouge, géranium) et le Swinging Tokyo (whisky chita, poire nashi, lait de coco, orgeat maison et kumquat). Mélange de saveurs et fraîcheur sont au rendez-vous.  Pour accompagner le tout, un peu de finger food tels que des california au saumon mi-cuit. Des prix plutôt haut de gamme (entre 14 et 17€ le cocktail) pour un lieu prestigieux et un service 5 étoiles, rien de choquant.

Ran
8 rue d’Anjou, Paris 8
Ouvert tous les jours de 19h30 à 23h

Cambridge Public House : pub à cocktails

nouveaux bars avril 2019
© Alban Gendrot

 

Oui, vous avez bien lu, le Cambridge Public House est bien un pub à cocktails. Ouvert dans le marais, il met en scène l’association originale entre un pub anglais et un bar à cocktails. À la tête du lieu : un anglais et deux bretons, toute la Bretagne (petite et grande) s’y retrouve donc. L’endroit est convivial, cosy (canapé, banquettes en cuir, comptoir en bois) et festif (bande son assez rock). Si un pub ne propose d’ordinaire que des bières, ici les cocktails ne sont pas laissés à la marge, rassurez-vous.

La carte n’est pas fixe alors les créations varient régulièrement, mais on a apprécié notre cigarette after sex (agua de Jamaïca à l’hibiscus, sloe gin Elephant et Mezcal). Ici, on fait attention à ce qu’on vous met dans les verres et il y a un gros travail de sourcing pour choper des artisans et récupérer les meilleurs produits. Résultat, des cocktails bien savoureux comme ce Disco Fantasy, un mélange d’eau de camomille maison, de verjus, de saké et  d’un apéritif à base de Calvados et moût de pomme. Vous trouverez bien évidemment de nombreuses bières artisanales et la surprise viendra de la carte des fromages. Au Cambridge Public House, on mise sur les fromages british, alors attendez-vous à tester du cheddar, du brie d’écosse ou encore du chèvre d’Irlande.

Cambridge Public House
8 rue de Poitou, Paris 3è
Ouvert tous les jours de 15h à 1h