Tiger

Bar à spécialité Gin, le Tiger s’invite rue Princesse en voisin de chez Castel, relevant le niveau d’une des rues de la soif parisiennes, qui compte désormais son premier (vrai) bar à cocktails.

Le signe du Tigre et son optimisme associé n’en finit plus de séduire Paris. Après le club rock de la rue Molière, le Tigrr du Carrefour de l’Odéon, voilà Tiger, bar à cocktails monté par Stanislas Jouenne (Maison du Whisky) et son barman en chef Rémy Rodriguez (ex Buddha Bar). Si le nom n’a rien d’original, le décor vaut lui tous les superlatifs. Derrière une façade hublot d’anthologie, l’agence d’archi Cut – à qui l’on doit Le Syndicat, les burgers PNY ou Coutume Café – excelle à nouveau en déployant une structure en bois ingénieuse avec comptoir-palette couvert d’une galaxie d’ampoules et d’enceintes suspendues sortant les meilleurs sons.

En mezzanine, le Tiger se love entre grandes tablées et cabines à miroirs, le tout enveloppé d’un motif jungle, l’entre-sol aux banquettes et sa mosaïque piscine parachevant l’œuvre. A la carte, gloire au gin à travers 12 cocktails shakés par barmen en tablier de cuir, enchaînant classiques et créationsBloody  Hulk à la Chartreuse, absinthe et sirop de fenouil et d’aneth, le best-seller Oh My Dog ! ou les remixs du Basil Smash  – une sélection des meilleurs gins tonic (au tonic maison servi au syphon) et quelques encas allant de la saucisse sèche à la terrine… au gin. Passé 23h30, le hublot se ferme, le son r’nb et électro monte d’un ton, les clients – mix de Parisiens, curieux, touristes et amateurs de gin – passant ici en masse tous les soirs.

 

Quelle ambiance ?

Design et festif.

Pourquoi on y va ?

Les cocktails à base de Gin.

Pour qui ?

Les inconditionnels du Gin et de la fête.