A.Ecouter

10 albums de 2019 qu’on a vraiment aimés

Cette fois, nous avons choisi de vous épargner le sempiternel top de 2019. En lieu et place, nous vous proposons une liste d’albums qui tournent beaucoup sur nos platines mais que nous n’avions pas chroniqués. Voilà qui est réparé. Nous vous souhaitons, à leur écoute, de douces fêtes de fin d’année.

Weyes Blood – Titanic Rising

Elle nous avait éblouis lors de sa prestation à la dernière édition du festival Pitchfork Paris juste après la sortie de son magnifique quatrième album Titanic Rising. Elle, c’est Natalie Mering, autrice-compositrice-interprète californienne, qui nous gratifie depuis quelques années d’une pop envoûtante sous le pseudo de Weyes Blood. À la fois drôle et poétique, son nouvel effort co-produit avec Jonathan Rado du groupe Foxygen est un véritable régal, tout en folk orchestral et voix spectrale.

Ecouter l’album

Lizzo – Cuz I Love You

Découverte lors de sa prestation particulièrement remarquée aux Transmusicales 2014, Lizzo est depuis devenue une véritable icône. Porté par le jouissif single Juice ainsi que par une pochette emblématique, Cuz I Love You est un condensé de son univers entre soul, trap, rock et même musique classico-religieuse (dans laquelle elle puise ses racines). Avec en prime un discours libérateur et décomplexé, cet album est à mettre dans toutes les oreilles.

Ecouter l’album

Rachid Taha – Je Suis Africain

Loin d’être un simple « album posthume », Je Suis Africain est une somme de ce qu’était le grand et regretté Rachid Taha. Disparu en septembre 2018, le crooner punk qui défiait les frontières est encore dans toutes les mémoires et ce dernier disque, co-écrit et réalisé par Toma Feterman (La Caravane Passe, Soviet Suprem), le rend plus vivant et juste que jamais. Entre rigueur et spontanéité, chaabi et rock énergique, il nous offre une dernière plongée dans son riche univers. Mention spéciale au magnifique duo avec Flèche Love sur Wahdi.

Ecouter l’album

Tyler The Creator – Igor

Le collectif californien Odd Future compte parmi ses membres plusieurs poids lourds des musiques dites « urbaines », dont les brillants Earl Sweatshirt et Frank Ocean. Tyler The Creator est loin d’être en reste, lui qui s’est vu accoler le qualificatif de génie à la sortie d’Igor. Et cette réputation n’est peut-être pas totalement usurpée, tant ce nouvel album entre jazz, rap, R’n’B et électro-pop est d’une richesse épatante, tout en restant d’une spontanéité confondante. Une réussite de bout en bout.

Ecouter l’album

Somehow – Low Tide

A l’instar d’un H-Burns, le musicien Erwan Pépiot incarne avec Somehow ce qui se fait de mieux en matière d’indie-pop hexagonale. Ce magnifique deuxième album, entre folk mélancolique et cold-wave atmosphérique, est un petit condensé d’émotions brutes qui ne quittera plus vos platines.

Ecouter l’album

Nick Cave & The Bad Seeds – Ghosteen

Nick Cave n’a certes jamais été la joie incarnée, mais il passe cette fois encore un pallier avec le poignant et intense Ghosteen. En y exprimant la douleur pourtant indicible d’un insupportable deuil, celui de son fils décédé il y a 4 ans, le dark crooner  s’offre un exutoire et fait de l’auditeur le témoin, parfois malgré lui, de cette puissante catharsis.

Ecouter l’album

Faye Webster – Atlanta Millionaires Club

La jeune (22 ans) autrice-compositrice mélange les genres (country-folk, R’n’B, hip hop avec une touche de soul) d’une manière à la fois ingénue et inédite sur cet album d’une touchante intimité. De quoi lui assurer le respect des fameux millionnaires d’Atlanta célébré dans son titre. À suivre en 2020.

Ecouter l’album

Jessica Pratt – Quiet Signs

Les chansons folk psyché de Jessica Pratt sont une merveille de délicatesse se déployant au fil de cet album, fines et solides à la fois, à l’instar d’une toile d’araignée sonore. Elle vous prend dans ses filets pour ne plus jamais vous lâcher, vous laissant totalement envoûté.e.s.

Ecouter l’album

Little Simz – Grey Area

L’Anglaise d’origine nigériane Little Simz a, malgré son nom, déjà tout d’une grande. Nouvelle égérie du rap britannique depuis quelques années, elle enfonce le clou avec ce troisième album rempli de punchlines savoureuses, en s’émancipant de ses influences et en affirmant sa place en tant que femme (de tête) dans un milieu hip hop encore quelque peu sclérosé. Bienvenue dans la modernité.

Ecouter l’album

Leonard Cohen – Thanks For The Dance

Encore un album posthume, pourra-t-on rétorquer. Si 2019 a quelque peu regardé dans le rétro, ce n’est pas forcément parce que « c’était mieux avant » mais tout simplement parce que certaines de nos icônes passées avaient encore des choses à nous dire. C’est le cas du merveilleux Leonard Cohen qui, trois ans après sa mort, réussit la prouesse de nous émerveiller à nouveau par sa voix et sa poésie, grâce au talent de son producteur de fils. Ce dernier a ainsi fait appel à des musiciens reconnus (Damien Rice, Feist ou encore Bryce Dessner) pour faire revivre l’univers de son père. On le remercie sincèrement pour cette (dernière) danse.

Ecouter l’album