Les 10 artistes à découvrir aux iNOUïS du Printemps de Bourges 2019

A côté des têtes d’affiches Aya Nakamura, Flavien Berger, Jeanne Added ou encore Odezenne, la force du Printemps de Bourges est de proposer de découvrir avant tout le monde les futurs talents de demain. Dans la sélection 2019 des iNOUïS, ils sont 33 à avoir remporté les suffrages du jury professionnel pour défendre leur projet sur la scène du 16 au 21 avril prochain. Petite sélection de nos 10 coups de cœurs parmi les heureux élus.

 

Printemps de Bourges 2019
Calling Marian – Crédit photo Jean Ranobrac

 

Les Louanges

Le multi-instrumentiste québécois Vincent Roberge impressionne sur son premier album La nuit est une panthère, sorti en septembre 2018 et présenté dans la foulée aux dernières Transmusicales de Rennes. Heureux mélange des genres entre chillwave, R&B, hip-hop et jazz, les Louanges, on ne peut effectivement que les chanter.

 

Silly Boy Blue

Si on ne cesse à longueur d’articles de crier notre amour pour Ana Benabdelkarim aka Silly Boy Blue, c’est parce qu’elle le mérite amplement. Tellement inclassable qu’elle a atterri dans la catégorie Crossover des iNouïs. Sa mélancolique bedroom pop truffée d’ingénieuse new wave a ravi notre cœur.

 

Yolande Bashing

Baptiste Legros, le comédien Lillois se cachant derrière l’excellent pseudo Yolande Bashing, balance une électro sans concessions accompagnée d’un chant désabusé, qu’il qualifie de manière assez pertinente de techno-chanson.

 

Calling Marian

La techno acide et minérale de la productrice lyonnaise Marianne Delorme est faite de boucles entêtantes parfaitement calibrées pour danser. A absolument tester au Printemps de Bourges avant la sortie de son prochain EP Rainmaking le 24 mai.

 

Hervé

Mélange audacieux de textes aussi poétiques que percutants en français et d’électro lancinante, la musique d’Hervé a ce je-ne-sais-quoi de cathartique qui fait un bien fou à l’écoute. Un projet prometteur à suivre absolument.

 

Roxaane

A seulement 18 ans, la rappeuse Roxaane s’est déjà fait un prénom grâce à sa chaîne YouTube où elle poste depuis un moment les morceaux qu’elle écrit, compose et enregistre dans sa chambre. A coup sûr l’une des voix sur laquelle il faudra compter au sein de cette nouvelle génération d’artistes décomplexés.

 

Adrien Legrand

Compositeur et claviériste au sein de Gandi Lake et Veik (clairement deux salles deux ambiances en termes d’esthétique), Adrien Legrand a récemment pris son envol solo pour nous gratifier de chansons intimistes très délicates. Son premier EP Impressions sortira le 5 avril.

 

Di#se

Dans la catégorie « précoce », Désiré Eba Tolo se pose là. Première partie de Niska à 16 ans, école arrêtée dans la foulée pour réaliser son rêve d’être rappeur. Et au vu de la qualité à la fois de ses productions et de ses punchlines, il semble être en bonne voie.

 

Structures

Le groupe picard balance un post-punk froid et nerveux qui rend rapidement accro. Si l’influence de Joy Division (il y a pire inspiration) est bien présente, leur style singulier les rend inoubliables. Au demeurant l’un des meilleurs concerts vus au dernier festival des Bars en Trans.

 

The Slow Sliders

Enfin, les adeptes du rock mélancolique mais également de la surf pop trouveront certainement en The Slow Sliders leur toute nouvelle addiction. Des compositions touchantes d’un groupe qui l’est tout autant.

Pour écouter la playlist des 33 artistes de la sélection, c’est par ici.

 

Le Printemps de Bourges – Du 16 au 21 avril 2019

Infos & Billets