Les 6 podcasts les plus drôles du moments

Pouffer dans le métro ou au détour d’une rue, tout seul, sans raison apparente, puis retenir un fou rire. Le podcast est toujours là pour nous offrir ce type de savoureux malaise. De la revue détaillée des pires nanars aux performances façon stand up, entre délires karaoké et absurde so british, nombreuses sont les émissions sonores à susciter l’hilarité. Panorama.

 

A bientôt de te revoir

Comédienne, autrice, journaliste, animatrice… Il faudrait penser à faire une liste de ce que Sophie-Marie Larrouy n’est pas. Si c’est sous l’acronyme de SML qu’on la connaît le plus, ces initiales de rappeuse scient parfaitement à A bientôt de te revoir, son podcast estampillé Binge Audio (No Ciné, Superhéros, Les couilles sur la table).

Installée à la Nouvelle Seine, bonbons en bouche, cette figure familière du site Madmoizelle.com y déblatère en public une heure durant. De tout et de rien, en compagnie d’ami(e)s artistes (Navo de la série Bref, FloBer du collectif Golden Moustache), animée par un désir de digressions et d’épuisement des idées très freestyle dans l’esprit. Son enthousiasme communicatif, sa fausse candeur mâtinée de causticité trash et son rapport complice au public confèrent à ces vertigineuses divagations une dimension stand up des plus plaisantes.

 

Nanarland Le Podcast

Nanarland, c’est un site encyclopédique aux 17 ans d’ancienneté, une émission Allociné, deux somptueux livres et, aujourd’hui, un podcast. L’occasion pour les plumes vedettes du staff de revenir – avec force extraits sonores – sur la quintessence du nanar : des mauvais films sympathiques aux doublages approximatifs, aux incongruités scénaristiques surréalistes et aux concepts plus-grands-que-la-vie.

Chaque rendez-vous cinéphile entre « nanardeurs » permet d’explorer une thématique (comédies musicales, Alain Delon, super-héros…), au gré de discussions où l’érudition enlace la dérision. Sous le sarcasme se ressent toujours une sincère affection pour ces flops au niveau de ratage olympique, à savourer lors de soirées arrosées. On retrouve dans ce podcast de potes l’atmosphère délurée des productions Riviera Feraille, studios d’où émanent les non moins fous Riviera Detente et Spoiler Arrière.

 

Rétro 2050

 

Visuel Nostalgie 2050 avec Philippe Katerine
Nostalgie 2050

 

Attention, podcast culte. Cette production Deezer initiée par le pureplayer Brain Magazine réunit autour d’une même table l’humoriste Thomas VDB (éternel acolyte de Mathieu Madénian), un panel d’auteurs/chroniqueurs au non sens bien prononcé (Adrien Ménielle, Nicolas Berno) et un casting d’invités à l’éclectisme sûr : Orelsan, André Manoukian, Kyan Khojandi, Philippe Katerine…

Uchronie dont la propension à l’absurde rappelle la saga british H2G2 : Le guide du voyageur galactique, cette fiction humoristique très acidulée nous fait revivre notre présent à l’aune d’un futur pas si éloigné : l’année 2050. Boutades et débats cisèlent alors le portrait très (im)pertinent d’une société bousculée entre mouvements sociaux, tendances et nouvelles technologies. Ce monde, c’est déjà le nôtre, suggère ce jeu de rôles dont l’insolence satirique se révèle à double-tranchant : fantasmer notre futur tout en moquant l’actuelle rengaine du « c’était mieux avant« . D’une étonnante lucidité.

Ecouter le podcast

Plaisirs Coupables

« Quand y’a d’la gêne, y’a pas de plaisir » sermonnait la chanteuse Dani. L’axiome est bien plus délicat du côté de ces Plaisirs Coupables, certainement le seul « podcast-karaoké » du paysage sonore francophone. L’équipe de Podcastore y livre une ode décomplexée aux tubes de l’été, slows sirupeux, incontournables des dancefloors et autres scies musicales résonnant durant les soirées blind test.

Les mélomanes qui l’animent reviennent sur leurs péchés mignons les moins avouables, de Diam’s à Jermaine Jackson en passant par Marc Lavoine. Non sans décocher entre deux fous rires les funfacts qui vont avec – car ce sont bien avec ces chansons honteuses que nous partageons le plus d’anecdotes personnelles. L’épisode le plus savoureux de la série reste certainement le one shot Poire et Podcast, écoute où la bonhomie semble empreinte d’alcoolémie. Mais toujours avec modération, cela va de soi.

 

MDR

Autre podcast marqué du sceau de Binge Audio, MDR  est le rendez-vous hebdo des amateurs de comédies frenchies. Les journalistes Daniel Andreyev, Vincent Manilève, Alexandre Hervaud et Amandine Schmidt sillonnent les multiplexes afin de braver les derniers faits d’armes de Kev Adams, Christian Clavier et Frank Dubosc. Non sans toutefois se surprendre à dégoter au détour d’une salle obscure une réussite ou un (seulement) semi-ratage.

Autant dire que leurs débriefs sont bien plus drôles que les pochades risibles qui en font l’objet. Sur la même longueur d’ondes, tendez donc l’oreille vers Deux heures de perdues, instant de convivialité où « une bande de tocardos avec des micros » détricotent World War Z, College Attitude et Le Choc des Titans. Dans la mauvaise foi et la bonne humeur.

 

Pim Pam Poum

« Un podcast fait par deux amis, un potecast donc, structuré en improvisations, qui tourne sur de l’absurde ayant du sens, monté mais enregistré dans les conditions du direct« . Ainsi se définit l’insaisissable et corrosif Pim Pam Poum, joyeux bazar où de vrais sujets se voient parasités par ces « contradictions cohérentes qui font de notre quotidien quelque chose de formidable, qu’on le veuille ou non« .

Au sein de cette anarchie organisée, rien n’échappe aux élucubrations insensées des compères : nucléaire, cartes postales, culture culinaire, vouvoiement et changement. Idéal pour se rappeler qu’un podcast est avant tout une libre antenne, autrement dit l’un des espaces d’expression les plus transgressifs qui soit.