6 podcasts littérature à écouter si vous aimez lire

On les emporte auprès de soi comme un bouquin fidèle. Nouveau courant d’un média dans le vent, les podcasts Littérature se suivent mais ne ressemblent pas. Des conseils biblios susurrés du bout des lèvres aux lectures érotiques, entre pavés dans la marre et récits de phylactères, gros plan sur les webradios nécessaires pour se mettre à la page.

 

Pile : le podcast de recommandation

La voix de  Claire Jéhanno ne s’écoute pas : elle berce et apaise. Cette douceur de la narration nous renvoie aux contes de notre enfance, lus au coin de la table de chevet. Mais loin du podcast nostalgique, Pile est constamment actuel en cela qu’il conjugue la littérature à tous les temps. L’espace de quelques minutes seulement, l’instigatrice nous recommande les livres à dévorer dans le métro, les soirs d’orage, à la plage, avant de s’endormir, avant un mariage, avant un apéro, aux toilettes. La littérature s’adapte aux saisons qui défilent mais aussi aux humeurs – le coup de blues, le chagrin d’amour et l’amour tout court. C’est cette justesse émotionnelle, ainsi que la concision de ces chroniques, qui réjouit nos oreilles.

 

Ctrl-X : le podcast littérature explicite

Acte volontiers secret et solitaire, la lecture est une pratique transgressive. Pour s’en convaincre, il suffit de se laisser pervertir par Ctrl-x. Ce collectif de journalistes et artistes propose à leur audience des versions audio des écrits explicites, « à partager ou à garder pour soi« . L’idéal pour faire chavirer ses sens au gré de grands noms comme Pierre Louÿs, Georges Bataille ou Guillaume Apollinaire, sans omettre ces auteurs plus contemporains mais majeurs, tel l’ultra-cul(te) Guillaume Dustan. Ceux qui seraient encore en manque d’extases pourront (re)découvrir les écoutes tout aussi littéraires et érotiques de Le Verrou, immanquable du podcast-sexe francophone où s’entrecroisent Anais Nin, Wendy Delorme et Henry Miller.

 

Le Roi Stephen : le podcast littérature pour passionnés

Des soirées d’hiver aux interminables journées d’été, les opus de Stephen King font office de remèdes à la somnolence. On s’y plonge pour frissonner et redécouvrir le goût de la lecture en mettant notre smartphone en veille. L’idée de lui consacrer un podcast à part entière tombait sous le sens, et la fine équipe du Roi Stephen a su saisir l’évidence. Classiques des bouquineries (Simetierre, Ca, Carrie) et informations plus actuelles (via les épisodes de La gazette du Maine) se retrouvent narrés par quelques passionnés, dans une bonhomie des plus contagieuses. Car tel un 2 heures de perdues versant Littérature, Le Roi Stephen privilégie la bonne humeur collégiale. L’idéal contrepoint aux ambiances macabres du King de l’horreur.

 

Après La Première Page : le podcast littérature afro-féministe

Que cache donc cette première page ? Ce que l’on ne voit jamais dans les médias traditionnels, et que le podcast compte bien représenter : les voix des artistes de couleur. Après la première page est un salon de lecture qui, atmosphère chaleureuse à l’appui, apporte réflexions et digressions sur les œuvres diverses des « autrices afrodescendantes » – dixit l’intitulé. La parole se libère et les consciences s’éveillent, mais surtout, on s’amuse, on se soutient et on papote bouquins jusqu’à plus soif. La bienveillance est de mise. Cet afro-féminisme d’utilité publique se retrouve également du côté du Me, My Sexe and I d’Axelle Jah Njiké et des 2400 de Diahala Doucouré, le « podcast qui énonce les règles« .

 

Auriculaire : le podcast sur la bande dessinée

Les podcasts ne se limitent pas aux mots qui accouchent d’images. Ils investissent aussi les images qui accouchent de mots. La bande dessinée est ainsi le monde qu’explore Elise Ponce avec Auriculaire. Mais pas n’importe comment : il s’agit ici de tendre le micro aux autrices, celles qui investissent une culture à dominance masculine pour imposer leur singularité et leurs aspirations. Les talents qui se racontent (Aude Picault, Marie Spénale, Diglee) sortent des cases et participent à incarner les convictions de l’instigatrice, persuadée qu’il faut lutter contre le fantasme des bédés prétendument « girly ». On ne saurait trop conseiller la conversation avec Emma, féministe qui fait passer son militantisme au fil des phylactères.

 

La bouquinerie jeunesse : le podcast littérature enfants et jeunes adultes

A l’instar du regretté Un pipi, une histoire et au lit (à réécouter chez Madmoizelle.com), La bouquinerie jeunesse offre un tour d’horizon salutaire de la littérature pour enfants et jeunes adultes. Coin de paradis des habitué(e)s des bibliothèques municipales, cet univers mêle depuis des siècles ludisme et angoisses, fantasque et sujets de société, loufoquerie et didactisme, légèreté et gravité. C’est cette voie que suit la team de ce podcast estampillé Radio Campus Paris (une valeur sûre donc), entre rires, échanges animés, connaissances et conseils précieux. Forcément recommandable pour qui souhaite réjouir sa progéniture.