7 titres des Cranberries à réécouter

Rockeurs incontournables des années 90, les Cranberries pleurent aujourd’hui leur leader et chanteuse, Dolores O’Riordan. L’artiste de 46 ans est décédée lundi 15 janvier, dans un hôtel londonien, où elle séjournait à l’occasion d’une session d’enregistrement. Un choc pour les fans, qui trouvent alors du réconfort dans les plus grands tubes du groupe. Retour sur 7 titres à réécouter en boucle.

 

Zombie

 

Succès planétaire, « Zombie » est l’une des premières chansons des Cranberries à toucher un large public. Lourde de sens, elle raconte la guerre, les populations meurtries et évoque plus spécifiquement le conflit nord-irlandais qui gangrénait alors le pays depuis des décennies. Le titre sort en 1994, un an après le double attentat de Warrington perpétré par l’IRA (Irish Republican Army), dans lequel deux enfants ont été tués et 96 personnes blessées.

 

Ode to my family

« Ode to my family » est le deuxième titre de l’album triomphe du groupe, No Need to Argue. Dolores O’Riordan y chante son enfance et se remémore la beauté de ses jeunes années, si douces et si paisibles.

 

Empty

Empty figure également sur l’album No Need to Argue. Sa mélodie est empreinte de mélancolie et accompagne des paroles profondes et désespérées.

 

No need to argue

 

Treizième titre de l’album éponyme, « No need to argue » raconte la fin d’une belle romance. Dénouement malheureux d’une histoire amour, qui laisse des cicatrices.

 

Just my imagination

Sortie sur leur quatrième album, « Just my imagination » fait partie des titres phares des Cranberries et a même été ré-enregistrée en version acoustique en 2017. Le groupe l’avait également chantée dans un épisode de la saison 2 de la série Charmed.

 

Dreaming my dreams

« Dreaming my dreams » séduit le public en 1994 avec ses intonations de ballade romantique. Tendre déclaration d’amour, elle enchante par son rythme folk et sa sensualité.

 

Free to decide

Arrivée dans les bacs en 1996 sur l’album To the Faithful Departed, « Free to decide » rencontre un faible succès en Europe, mais est fortement acclamée en Amérique du nord, et plus particulièrement au Canada.