Adam Green à la Gaïté Lyrique

Le songwriter new yorkais Adam Green a l’esprit qui bouillonne et c’est désormais en plus de la musique, du côté des arts visuels et des films que s’exprime sa créativité.

Evidemment pas de manière classique, en tout cas pour ce qui est de son « cinéma ». Ainsi, après un premier essai remarqué puisque entièrement tourné avec un iPhone, le voilà de retour avec une seconde réalisation en même temps qu’il dévoile son nouvel album. Les deux, qui sont bien sûr en corrélation, répondent au nom évocateur d’Aladdin. Si de son côté, la bande son alterne ballades presque classiques et accidents ludiques (un jubilatoire « Birthday Mambo »), le film promet davantage de surprises.

Evoluant dans un décor entièrement en papier mâché et derrière un Adam Green dans le rôle-titre, les nombreux acteurs, de Har Mar Superstar à Devendra Banhart, en passant par Zoe Kravitz et Macaulay Culkin, ont de quoi attirer l’attention. Reste l’histoire où la lampe est une imprimante 3D, la princesse une socialite décadente et la terre une planète qui souhaite juste changer de sexe. Le résultat sera projeté ce lundi à la Gaité Lyrique en préambule du concert d’Aladdin Green lors d’une soirée qui pourrait être la plus originale de la semaine.