Adrien La Marca et Ismaël Margain

Une belle immersion dans le romantisme germanique s’annonce avec le récital de deux talentueux interprètes de la jeune génération, deux férus de musique de chambre aussi : l’altiste Adrien La Marca et le pianiste Ismaël Margain.

Archet racé et lyrique, clavier plein de couleurs : leur rencontre promet dans des pages de Mendelssohn, Schumann et Schubert, avec de ce dernier la fameuse Sonate « Arpeggione », généralement jouée au violoncelle mais qui ne fait pas moins merveille sur l’alto.