A.Ecouter

Aline

Dans le paysage pop, ceux-là ne font pas figures de débutants. Pourtant, deux mots continuent à définir le groupe Aline : la fraîcheur et cette jeunesse qui semblent s’accrocher à eux comme des porte-bonheurs depuis leurs débuts en 2009 sous le nom de Young Michelin (qu’ils durent changer à la demande du célèbre fabricant de pneus).

Ce sera donc le très tendre Aline, sans doute emprunté à la chanson de Christophe. Après un album remarqué, Regarde le ciel (2013), ils viennent de publier, au cœur de l’été, leur deuxième œuvre, La Vie électrique, enregistrée à Bruxelles. Emmené par le chanteur et guitariste Romain Guerret, Aline, originaire de Marseille, joue une pop classique, très fluide, traversée de cette mélancolie propre à l’adolescence, et imaginée sous le signe des grandes formations eighties, des Cure aux Smiths, sans oublier le prêtre de la new-wave en France, Étienne Daho. Aline ne criera pas ce soir, mais déploiera sa plume légère, au charme entêtant.