Badbadnotgood au Trabendo

Le combo canadien au nom spontanément sympathique, s’est spécialisé dans les réinterprétations jazz de titres hip hop, mais n’en est pas pour autant devenu un traducteur mainstream des hits du rap US.

Pour preuve, ses collaborations successives avec des pointures comme Tyler the Creator, Frank Ocean, Earl Sweatshirt, ou même Ghostface Killah. Son nouvel album,  « IV », qui sortira le 8 juillet prochain, présente une innovation de taille, puisque c’est la première fois que le groupe invite des chanteurs à le rejoindre. Essai réussi avec des titres à tomber, qui sonnent comme de grands classiques, à l’instar du sublime et très soul « Times Moves Slow », avec Sam Herring ou encore du spoken word, Mick Jenkins sur « Hyssop of Love ». Une composition à géométrie variable à traquer sur scène.