Bobby & Sue

Né au début des années 1960, ce duo nous vient du Mississippi, dans la région de Memphis.

Les musiques en vogue à cette époque étaient le rhythm and blues, le folk, le blues… Bobby and Sue jouaient dans les clubs de Greenwich, le Café Wha ?, et le Gerdes’ Folk City. Ils y ont peut-être croisé le jeune Bob Dylan. On les a vus en 1964, lors de la fameuse tournée American Folk Blues Festival, aux côtés de Memphis Slim… Bon, allez, on arrête là les mensonges… Bobby And Sue ne viennent pas de Memphis, et n’ont jamais vécu dans les années 1960. Ils sont… bretons, et contemporains. Ce serait presque décevant car nous avons écouté leur album intitulé Spinning Mind, sans rien connaître de ce duo, avec comme seule information la belle pochette bleue, très vintage, du disque, leur troisième quand même. Et notre imaginaire s’est emballé devant ces chansons lyriques magnifiquement exécutées, entre blues, boogie et folk : banjo, piano, guitare Dobro et, par-dessus, la voix solide et puissante de Sue dont nous donnerons le vrai nom, moins sexy, Violaine Fouquet. Elle et son complice, le pianiste et guitariste Brendan de Roeck (Bobby), débarquent avec deux invités au Sunset pour une vertigineuse remontée dans le temps.