Clap Your Hands #6 au Café de la danse

L’édition précédente avait convoqué des figures du rock, tels Thurston Moore et Of Montreal, et la relecture du trip-hop par l’expérimenté Marc Collin alias Bristol.

La belle salle du quartier Bastille joue cette fois-ci la carte jeune, électro et pop. Quoique les doux dingues de Is Tropical (le 29) présentent déjà leur troisième album : Black Anything. Gavé de singles à base d’électro-pop épicée et de rock transgenre, le disque des Londoniens, enregistré sur cinq continents pour déjouer les routines de la pop, est l’un des rayons de soleil de l’année. Yanis (le 28) s’est contenté d’un aller-retour entre Paris et Berlin pour écrire L’Heure bleue. L’électro se fait sensuelle et la mélodie coule de source : à suivre.

À l’affiche avec Yanis, l’inventive Ok Lou qui œuvre pour la pop du futur et Niki Niki que l’on situe à la jonction de Simon & Garfunkel, The XX et Portishead… Au final, seule Trixie Whitley (le 2) mettra la guitare à l’honneur pour cette sixième édition. La fille du chanteur et guitariste américain Chris Whitley, élevée entre les États-Unis et l’Europe, papillonne entre un blues à l’os et une soul bon teint. Sur l’album Porta Bohemica, on remarque son habilité à manier la six-cordes et une voix qui en impose. Quatre soirées, neuf artistes, plein de nouveautés.