Daniel Romeo and the Crazy Moondog

Né à Charleroi en 1971, fils de mineur, Daniel Romeo a dû beaucoup cravacher pour se montrer à la hauteur de son compatriote, le grand harmoniciste, mort récemment, Toots Thielemans avec qui il a joué

Né à Charleroi en 1971, fils de mineur, Daniel Romeo a dû beaucoup cravacher pour se montrer à la hauteur de son compatriote, le grand harmoniciste, mort récemment, Toots Thielemans avec qui il a joué. On sait que cet autodidacte a formé son premier groupe à l’âge de neuf ans, qu’il s’est initié d’abord à la guitare avant d’adopter la basse avec une habileté diabolique. Il a tutoyé la variété, accompagné Bernard Lavilliers et Liane Foly (il faut bien gagner sa vie), mais aussi James Brown et Mike Stern. Et c’est son amitié avec le pianiste Eric Legnini, qui l’a révélé au monde. Les deux hommes auront souvent joué ensemble, jusqu’à ce projet « Crazy Moondog », nom attirant, inspiré de la célèbre émission de radio d’Alan Freed qui popularisa le rock and roll pendant les années 1950. Le jazz reste la grande affaire et passion de Daniel Romeo depuis son album Live At The Sounds (2003), il se consacre au jazz funk et jazz fusion qui rendent bien des services aux clubs de jazz toujours en quête de spectacle. Et du spectacle, il devrait y en avoir lors de ces trois soirées au Duc. Daniel Romeo y mène son sextet de qualité, aux côtés évidemment d’Eric Legnini. 

Duc des Lombards. Du 21 au 23 décembre. 19h30 et 21h30. 30 €. 42 rue des Lombards (1er). M°Châtelet-Les-Halles. Tel : 01 42 33 22 88.