Dans l’Atelier du Musicien

Trois concerts à la gloire de la musique de chambre et du piano à l’Auditorium du Louvre

Depuis la prise de fonction en 2015 de Laurent Muraro, responsable de la programmation musicale, l’Auditorium du Louvre affirme sa vocation de salle de musique du musée et s’attache à tisser des liens entre les collections et l’actualité de celui-ci et les concerts. La réouverture de l’atelier d’Eugène Delacroix aura ainsi été prétexte à la série Dans l’Atelier du Musicien ; elle se referme cette semaine avec trois concerts tout à la gloire de la musique de chambre et du piano. Fondé en 1975 à Budapest, le Quatuor Takács a certes changé d’effectif depuis cette date et s’est depuis longtemps établi aux États-Unis, mais son esthétique demeure résolument ancrée en Europe centrale, avec une couleur et un caractère inimitables. Mercredi et jeudi Beethoven sera l’unique objet de ses soins (avec les Quatuors nos 6, 9 et 16, puis les nos 3 et 12 le lendemain) et on pourra compter sur des archets aussi stylés que fervents pour montrer quel laboratoire d’expérimentation fut le quatuor à cordes pour le compositeur allemand. De style et de ferveur, le pianiste franco-suisse Cedric Pescia n’en manque pas non plus. Vendredi, Beethoven l’occupe aussi (Bagatelles op. 119, Sonate n° 32), mais de façon originale puisque sa musique est mise en perspective avec des pièces (pour piano préparé et pour toy piano) de l’Américain John Cage. Une rencontre inattendue et sacrément  stimulante.

Les 10, 11 et 12 mai à 20h00, sauf le 11 à 12h30, à l’Auditorium du Louvre (accès par le Carrousel du Louvre ou par le Carrousel), M° Palais-Royal.  Places : de 6 à 35 €. Tel. 01 40 20 55 00.