Debbie Sledge au Sunside

Le nom de Debbie Sledge n’est peut-être pas très connu du grand public. Mais il suffit de citer une chanson, « We Are Family », pour ranimer de joyeux souvenirs.

Ecrite par les deux fabricants de tubes disco des années 1970, Bernard Edwards et Nile Rogers, « We are family » rendit célèbre, en 1979, quatre sœurs de Philadelphie – Kim, Kathy, Joni et Debbie Sledge – qui s’étaient réunies en espérant faire oublier les Supremes. Elles n’auront pas complètement réussi, dans une période riche en « girl groups », mais se seront malgré tout ménagé une jolie place, jusqu’à séduire le président Bill Clinton.

Nous aurons donc la chance de voir cette semaine, entre les murs intimes du Sunside, l’aînée des Sister Sledge, Debbie (1954), accompagnée du très expérimenté pianiste danois Niels Lan Doky. La chaleureuse voix de la soul, qui vit aujourd’hui en Arizona, et le maître du jazz nordique viennent présenter un album, Live At The Standard enregistré dans un célèbre club de Copenhague et disponible seulement en vinyle. Ils reprennent des standards bien sûr, « Summertime » de Gershwin, « There Was A Time » de James Brown (qu’elle a jadis croisé avec ses sœurs sur scène), sans oublier « We Are Family ». Un voyage temporel absolu !