Du jazz avec McCoy Tyner

Il y aura deux événements en 2017 : l’élection présidentielle… et le cinquantième anniversaire de la disparition de John Coltrane ! L’un éclipsera l’autre, évidemment, et pourtant la célébration du grand musicien nous rappelle quel impact il a eu sur la musique du XXème siècle, à commencer par Jimi Hendrix.

De son quartet magique (1962 – 1965), qui a donné quelques chefs d’œuvre dont A Love Supreme, un seul des musiciens reste vivant, le pianiste McCoy Tyner, 77 ans, dépositaire de la flamme, même s’il finira par quitter Coltrane las de voir ses soli diminuer. Il montera son propre groupe et poursuivra une brillante carrière. Mais il est resté le témoin incisif d’une formidable aventure musicale. Et aujourd’hui, il incarne ce « friend » que les héritiers vénèrent et rêvent d’accompagner.  

Ce soir, il sera entouré de la pianiste Geri Allen, une forte en thème douée qui n’aura pas peur d’affronter le mythe. Ce sera un festival de piano, puisque, outre le grand McCoy et Geri, on entendra aussi Graig Taborn, le plus jeune (il est né en 1970), pur produit de cette scène new yorkaise à la pointe. De quoi passer, pour reprendre le titre d’un album de McCoy Tyner, de « Great moments ».