Ensemble D’Cybèles : la musique classique en talons aiguilles

L’Ensemble D’Cybèles est un quatuor féminin formé en 2017.  Il se compose de Sophie Aupied-Vallin (accordéon classique), Florencia Jaurena et Fanny Laignelot (flûtes traversières et piccolos) et Maéva Laignelot (alto et manager du groupe). Nous les avons rencontrées après leur spectacle musical Oum Pa Pa ! au théâtre le guichet Montparnasse où elles jouent tous les dimanches à 18h depuis le 9 décembre, et jusqu’au 24 février 2019. Rencontre avec quatre musiciennes passionnées et audacieuses.

 

Affiche du spectacle Oump Pa Pa ! de Ensemble D'Cybèles
Affiche du spectacle Oum Pa Pa !

 

C’est un girls band classique. Un groupe de copines qui se sont rencontrées pendant leurs études de musique au Conservatoire. Au départ, c’était un duo de flûtes traversières. Le duo Bel Air composé de Fanny Laignelot et de Florencia Jaurena, originaire de Buenos Aires. C’est Florencia l’Argentine qui, passionnée de tango, a eu l’idée de rajouter à ce groupe un accordéon, puis Maéva Laignelot, la grande sœur de Fanny, est venue compléter le groupe avec son alto pour former le quatuor Ensemble D’Cybèles.

L’accordéon est le fil conducteur de ce spectacle. Il y a une place centrale. Son titre même Oum Pa Pa !  est un jargon d’accordéoniste : c’est un rythme composé d’une basse et deux accords comme une petite valse.

« L’accordéon est encore un instrument trop peu connu. Il n’est enseigné au Conservatoire que depuis les années 2000, ce qui est relativement récent. L’accordéon est souvent associé à une musique populaire, alors qu’il peut jouer aussi bien Carmen que Casse-Noisette de Tchaïkovski. On n’a jamais entendu ces œuvres classiques  à l’accordéon. L’objectif était de faire entendre autrement des pièces connues et de redonner ses lettres de noblesse à mon instrument » nous explique Sophie Aupied-Vallin, l’accordéoniste.

 

Ensemble D'Cybèles sur scène au théâtre Le Guichet Montparnasse
Ensemble D’Cybèles sur scène au théâtre Le Guichet Montparnasse © Christine L.

 

C’est le chorégraphe Philippe Lafeuille (on lui doit entre autres Tutu qui tourne depuis 10 ans) qui a mis en scène Oum Pa Pa ! avec beaucoup d’humour.  « Nous avons rencontré Philippe après le spectacle Tutu, que nous avions trouvé fantastique. On lui a proposé de travailler ensemble, il est venu nous voir à une répétition et il a ensuite accepté «  se souvient Maéva.

« Avec Tutu, Philippe Lafeuille a voulu désacraliser la danse classique et c’était exactement ce que nous voulions faire avec la musique classique. » précise Florencia. En effet, sur scène les codes du concert classique sont bousculés : pas de partition ni de pupitre, encore moins de chef d’orchestre, les filles ont tout appris par cœur pour pouvoir trouver une plus grande liberté de mouvements.

«  Le travail avec Philippe a été très exigeant car nous voulions garder une grande qualité musicale, ce qui suppose énormément de travail pour pouvoir se lâcher sur scène : jouer la comédie et danser. L’objectif était de faire oublier la musique et même si nous ne sommes pas des danseuses et encore moins des comédiennes, nous nous sommes beaucoup amusées. D’ailleurs, le plus beau compliment du public est de nous dire qu’il oublie que nous sommes en train de jouer ! Faire rire le public avec nos instruments est la plus belle récompense qui soit pour nous » explique Maéva. 

Une rencontre artistique du destin qui est aujourd’hui une évidence, car ce tout premier spectacle est une réussite malgré les difficultés. Une levée de fonds sur Ulule de 4 500 euros permettra au spectacle de se développer encore davantage. Une tournée en Chine est d’ailleurs en train de s’organiser… Le quatuor féminin n’a pas fini de conquérir le monde !

Tout savoir sur l’ensemble D’Cybèles en les suivant sur les réseaux