Festival Les Femmes S’en Mêlent 2019: la programmation

Le festival Les Femmes S’en Mêlent n’a pas attendu les (heureuses) initiatives récentes pour mettre en lumière la scène musicale féminine indépendante. Depuis 22 ans, il promeut sa créativité et sa diversité dans la capitale, mais également sur l’ensemble du territoire français. Son volet parisien se tiendra cette année au Trabendo du 4 au 6 avril, avec un avant-goût au Pan Piper le 8 mars, date symbolique s’il en est lors de laquelle se succéderont le R’n’B futuriste d’Annie Sama, les chansons lumineuses de La Bronze, le trip-hop lyrique de La Mess, l’électro-soul jazzy de Flèche Love et les hymnes à fleur de peau de Bakel. A vos billets !

 

La rappeuse queer sud-africaine Dope Saint Jude

 

Le festival Les Femmes S’en Mêlent: la création féminine à l’honneur

 

Expression de sensibilités et de parcours différents, l’éclectique programmation du festival pionnier Les Femmes S’en Mêlent se fait cette année encore l’écho d’une créativité musicale sans cesse renouvelée. Petite sélection non-exhaustive des artistes à ne pas manquer.

 

Jeudi 4 avril

On retrouvera l’un de nos coups de cœur du moment, la française Requin Chagrin entre l’immense Anna Calvi à la force virtuose et au lyrisme assumé et l’intense Shannon Wright au songwriting aiguisé.

 

Vendredi 5 avril

Place au hip-hop expérimental mâtiné de grime, de dance et de dub de la batteuse londonienne Georgia, à la folk délicate de la néo-zélandaise Tiny Ruins dont on a beaucoup aimé le dernier album, à la pop lo-fi de la suissesse Emilie Zoé et à l’électro groovy de sa concitoyenne (qui a grandi en Ontario) Camilla Sparksss.

 

Samedi 6 avril

Le queer hip-hop de la productrice sud-africaine Dope Saint Jude, l’électro engagée de la Fraîcheur, les mélodies déchirantes de la nantaise Ana Benabdelkarim aka Silly Boy Blue et le DJ-set du cultissime collectif Barbi(e)turix. clôtureront les festivités en beauté.

 

Festival Les Femmes S’en Mêlent
Du 4 au 6 avril
Infos & Billets