Le Festival Marvellous Island 2019 dévoile ses premiers noms

Ce n’est pas parce que les beaux jours nous semblent loin en cette période glaciale que l’on ne peut pas déjà préparer ses futures fiestas pré-estivales. Justement de retour les samedi 8 et dimanche 9 juin 2019, le festival Marvellous Island vient de dévoiler les premiers noms chargés de rendre bouillante la plage de Vaires-Torcy. Une programmation qui devrait notamment réjouir celles et ceux qui ne jurent que par la techno.

Marcel Dettmann et Nina Kraviz en premières têtes d’affiche de Marvellous Island

Marvellous Island / Crédit : Alban Gendrot
Marvellous Island / Crédit : Alban Gendrot

 

Le premier est une pointure de la techno allemande et taulier du Berghain. À la tête du label russe трип, la seconde a troqué depuis un moment les podiums du mannequinat pour les DJs booth et se faire connaître grâce à des sets d’abord connotés deep house, mais de plus en plus orientés techno. Marcel Dettmann, présent le samedi, et Nina Kraviz, programmée le dimanche, n’ont plus rien à prouver et seront clairement très attendus par les danseurs.

 

 

La techno encore et toujours à l’honneur du festival Marvellous Island

En plus de ces deux premiers gros headliners, d’autres artistes seront également réquisitionnés par le festival pour rassasier les amateurs de sensations fortes à plus de 120 BPM. Ce sera le cas notamment du français Molécule, prêt à une nouvelle fois transporter le public avec son live magnétique, et du berlinois Kobosil, qui viendra faire raisonner pour la première fois sa martialité sonore dans un festival français. Sans parler des artificiers Answer Code Request, SHDW & Obscure Shape, Amotik, re-st, Hemka et Konstantin Sibold, pas vraiment connus pour enfiler des perles ni faire dans la dentelle.

La house et l’électronique sous toutes ses formes

Pour autant, il n’y a pas que les techno heads qui seront aux anges car ce Marvellous cru 2019 offrira également d’autres regards sur la musique électronique. Mélange d’ambient et de sons world music (Sahalé), house éclectique et mutine (Satori en live), techno-house (Woody), house ethno (les tunisiens de Lokal Affair, le français Sander), deep house (Sorä), house downtempo (Markovela)… Bref, une brochette de DJs-producteurs avenante qui risque cependant d’encore s’étoffer dans les semaines à venir, le reste de la programmation devant être dévoilé dans le courant du mois de janvier. Stay tuned.


Retrouvez plus d’information sur la page facebook du festival