Un festival de musique s’empare de lieux insolites à Paris

Pour sa quatrième édition, le Festival Paris Music propose de faire découvrir, sous le haut patronage de Bertrand Burgalat, boss de l’éclectique label Tricatel et lui-même en concert le 15 mars dans l’Eglise du Musée des Arts et Métiers, des artistes pas forcément attendus dans des lieux insolites. Rendez-vous du 14 au 16 mars.

 

Le Festival Paris Music : de la musique singulière dans des lieux historiques

groupe qui se produira au paris music festival
Kaladjula Band © DR

 

De ses souterrains à ses clochers, Paris, on le sait, dispose d’un patrimoine historique exceptionnel. Mais loin du cliché convenu de la Ville-Musée, c’est à une double découverte que le Paris Music Festival convie habitants et touristes : celle d’artistes singuliers se produisant dans des lieux d’exception. Une sorte d’opération « Portes et oreilles ouvertes » proposant créations et moments privilégiés, dont voici une petite sélection non exhaustive :

Jeudi 14 Mars

La chanteuse Pomme ouvrira le bal en mode guitare-voix dans le superbe écrin du Musée Delacroix. En parallèle, le concert-concept inédit Silent Piano permettra à 400 chanceux de déambuler dans les collections du Musée des Arts décoratifs en écoutant, grâce à des casques Wi-Fi, le pianiste italien Andrea Vizzini interpréter sur un piano à queue connecté un répertoire inspiré de la nuit. Le Palais de la Porte Dorée accueillera quant à lui le Kaladjula Band de la griotte Naïni Diabaté, premier ensemble instrumental féminin du Mali. Enfin le grand reporter et musicien Emmanuel Tellier présentera son magnifique projet « La Disparition d’Everett Ruess » au Mona Bismarck American Center.

Vendredi 15 Mars

Le touche-à-tout Rubin Steiner offrira un avant-goût de son prochain album de techno funky dans la très secrète Crypte archéologique de l’Ile de la Cité. Pendant ce temps, le trio électro Zombie Zombie investira la Cathédrale américaine aux côtés d’une chorale d’ados qui reprendront du Patti Smith. Les incroyables Faraj Suleiman et Bachar Mar Khalifé joueront eux dans le prestigieux Collège des Bernardins, tandis que de l’autre côté de la Seine, au FGO-Barbara, l’Armée Mexicaine, groupe de l’immense Rachid Taha, rendra hommage au chanteur disparu l’année dernière.

Samedi 16 Mars

Les merveilleuses voix de Sandra Nkaké et de notre coup de cœur du moment Silly Boy Blue résonneront sous les voûtes du Petit Palais pour l’une et dans les entrailles de la Crypte archéologique de l’Île de la Cité pour l’autre. Et cela pendant que Mohamed Lamouri (lequel continue de trimbaler son petit synthé sur la ligne 2 du métro parisien qui l’a fait connaître) s’invitera au cœur de la Bibliothèque Historique. Le rap sera également présent au Hasard Ludique grâce à la verve du groupe syrien Refugees of Rap. Difficile de faire plus éclectique.

 

Festival Paris Music
Du 14 au 16  mars
Tarif unique de 10 euros par concert
Infos & Billets