Festival Sons d’Hiver : notre sélection de concerts

Chaque année, le festival Sons d’Hiver, qui célèbre en 2018 sa 28e édition, s’applique à présenter une programmation exigeante et pleine de contrastes. Le jazz, qui va faire vibrer les salles de 12 villes du Val-de-Marne, vient des quatre coins du monde et se mélange avec d’autres genres musicaux. Voici notre sélection de concerts qui proposent une approche repensée des standards du genre.

Jazz du Monde

Naïssam Jalal « Quest Of The Invisible » / Hamid Drake. Samedi 27 janvier, au Théâtre Jacques Carant de Cachan

Apaisante et spirituelle, la flûte de Naïssam Jalal raconte bien des histoires. Dans cette nouvelle création, elle part à la recherche de l’intangible. Et le jazz se fera contemplatif…

« Ha Noi » duo & friend. Vendredi 9 février au Théâtre Romain Rolland de Villejuif

Nguyên Lê, compositeur, mêle avec brio les sonorités du Vietnam dont il est originaire, et sa connaissance fine du jazz et du rock de Jimi Hendrix. Les compositions du duo sont empreintes d’un spleen très émouvant. Des accords nostalgiques qui nous amènent très loin.

Sons of Kemet. Mercredi 7 février, Théâtre de la cité Internationale (14e)

Derrière ce nom qui fait référence aux origines noires de l’Égypte légendaire, se cache un quatuor londonien des plus en vue.  L’ensemble est emmené par le talentueux saxophoniste Shabaka Hutchings qui imprime une touche de rythmes caribéens dans ses compositions.

Jazz mixé

Ursus Minor invite Crescent Moon / P.O.S with DJ Ander Other. Dimanche 28 janvier, Théâtre Paul Eluard à Choisy-le-Roi

Deux talents, deux rappeurs de Minneapolis seront à l’honneur durant cette soirée. Crescent Moon est l’invité du quartet Ursus Minor qui fête ses quinze ans d’existence. P.O.S semble être passé par tous les styles musicaux de la ville, du punk au rap alternatif. Il retient une formule détonante : « énergie + beauté + rage + espoir ».

David Murray Quartet feat Saul Williams. Le mardi 6 février au Claude Debussy de Théâtre Maisons-Alfort.

Après Macy Gray ou Gregory Porter, le fin connaisseur de la Great Black Music, David Murray, invite l’incandescent poète et rappeur de New-York.

Soweto Kinch. Mercredi 7 février, Théâtre de la cité Internationale (14e)

Londonien lui aussi, le talentueux saxophoniste Soweto Kinch partagera l’affiche avec les Sons of Kemet. Il est aussi rappeur et mélange avec brio son flow et des instrus parfaitement maîtrisées.

Krakauer/ Tagg Duo « Breath & Hammer ». Jeudi 15 février, à l’auditorium Jean-Pierre Miquel de Vincennes.

Quand un clarinettiste virtuose, grande figure de la musique klezmer (ndlr : tradition musicale juive ashkénaze), rencontre une chercheuse de son, cela donne naissance à un duo ultra-sensible. La création de David Krakauer et Kathleen Tagg mène une recherche de textures minutieuse tout en restant très accessible.

Jeff Mills et Émile Parisien play Coltrane. Vendredi 16 février, Maison des Arts de Créteil

Une légende du jazz revisitée avec des machines ? Oui vous lisez bien! La star mondiale de la techno Jeff Mills jouera à Sons d’Hiver une interprétation de l’œuvre de John Coltrane avec le saxophoniste Émile Parisien. Le duo prépare cette collaboration depuis environ un an, et elle devrait faire date.