Lanceurs d’alerte à la Gaité Lyrique

La Gaîté Lyrique inaugure 2017 avec un Grand Format (performances, conférences, installations, projections, clubbing…) dédié aux désormais médiatiques lanceurs d’alerte. On y verra le bureau du reclus Julian Assange, presque comme si on y était, on conversera au téléphone avec de vrais espions, on dansera sur les mix des femmes DJ révélées par le Printemps arabe…

Qu’il s’agisse d’Edward Snowden, de Julien Assange ou encore de Chelsea Manning, les lanceurs d’alertes  ont occupé le paysage  médiatique ces dernières années. C’est pour leur rendre hommage que la Gaité Lyrique lance à  partir du 11 janvier, son festival Lanceurs d’alerte. Un grand format où le théâtre documentaire se mêle à la  simulation de jeux télévisés autour de ce thème au cœur de l’actualité

Call-A-Spy Show du collectif Peng! se présente comme une émission de divertissement, un jeu télévisé qui permet de plonger dans la psychologie des services secrets © DR

 

Celui-ci met à l’honneur le célèbre créateur de WikiLeaks, Julien Assange, en recréant  à l’échelle 1  la pièce de l’ambassade d’Equateur dans laquelle il est reclus depuis 2012 ou encore Chelsea Manning –le militaire qui a mis en ligne la vidéo d’un raid americain sur des civils-  à travers une projection de ses tweets sur les murs de l’ancien théâtre.

Suite à l’envoi de leur colis, !Mediengruppe Bitnik a fini par rencontrer physiquement Julian Assange, reclus depuis l’été 2012 dans cette petite pièce de l’ambassade d’Équateur, sans aucune possibilité d’en sortir sous peine
d’être arrêté par la police britannique. © Zoo Galerie, Nantes

A l’initiative de cette installation, Mediengruppe Bitnik, deux artistes serbes et croates qui ont pu communiquer avec le célèbre informaticien. Des installations auxquelles s’ajoutent celles de Danae Stratou qui propose aux visiteurs de déposer dans l’une de ses nombreuses boites noires  un mot qui les effraie et ainsi découvrir celui qui revient le plus souvent.  Le collectif Peng – groupe d’activistes, artistes et scientifiques qui promeuvent  la désobéissance civile-  permet  quant à lui de les mettre en contact avec de vrais espions à travers des cabines téléphoniques installées pour l’occasion. Un festival multi-disciplinaire où la danse est aussi au rendez-vous grâce au collectif La Horde ainsi qu’aux talentueuses Dj venues de Tunis, de Palestine et d’Egypte.