Fête de la musique : du classique aux Archives Nationales

Comme de coutume, l’association Jeunes Talents est à l’origine d’une des propositions les plus riches de la Fête en matière classique.

A partir de 15 h des ensembles se succèdent à l’Hôtel de Soubise, balayant un répertoire très vaste. C’est vers le XXe siècle et la musique d’aujourd’hui que le Gioco Duo (clarinette et accordéon, 15 h) regarde, avant que le Duo de violoncelles Brady (15 h 30) ne fasse le grand écart entre la musique baroque et l’improvisation. Intermède au marimba avec Pius Cheung (16 h), puis le violoniste Ajay Ranganathan et deux compères (16 h 30) attaquent un lumineux programme baroque (Haendel, Corelli). Envie de sonorités inhabituelles ? Ne manquez pas le Quatuor de saxophones Yendo (17 h) dans de la musique espagnole (Granados) et russe (Glazounov). Tube parmi les tubes de la musique de chambre, le Quatuor “Américain” de Dvorak est l’élu du Quatuor Lachrymae (17 h), tandis que le Trio Hélios (18 h) se consacre à l’émouvant 2e Trio avec piano de Chostakovitch. Le mot de la fin revient au quatuor de bassons Les Francs-Bassons (18 h 30), dans des arrangements d’œuvres de Vivaldi et Verdi entre autres.