Florian Noack, un jeune interprète en plein envol

Le jeune pianiste Florian Noack investit l’auditorium de la Fondation Louis Vuitton pour jouer un programme entièrement composé de sa main.

La Fondation Louis Vuitton se dédie d’abord à l’art contemporain mais, grâce à la politique artistique qualitative et découvreuse qui guide sa programmation musicale, elle a vite trouvé sa place dans ce domaine aussi. Intimiste, l’Auditorium offre un lieu parfait pour la musique de chambre et le piano, domaine où l’on trouve aussi bien des stars que de jeunes interprètes en plein envol. Florian Noack est de ceux-là. L’artiste belge (né en 1990) mène déjà une active carrière et n’en est pas à sa première apparition parisienne. Virtuose admirable, il se confronte régulièrement aux grands classiques du répertoire mais, renouant avec la tradition des grands pianistes de l’époque romantique, se passionne également pour la transcription et a signé de nombreux arrangements d’ouvrages célèbres. Son programme de vendredi est entièrement formé de réalisations de sa main. D’une bluffante réduction du Concerto pour 4 claviers BWV 1065 de Bach à une paraphrase sur des valses de Strauss, en passant par les Danses Polovstiennes de Borodine et – grande réussite de Noack – la Suite d’après Schéhérazade de Rimski-Korsakov, un récital pas comme les autres vous attend.

Le vendredi 28 avril à 20h 30, à la Fondation Louis Vuitton, 8 avenue du Mahatma Gandhi, 75016. M° Les Sablons. Places 15-25 €. Téléphone : 01 40 69 96 00.