H-Burns au Café de la Danse

La musique de l’auteur-compositeur-interprète français nous embarquera dans un univers doux et nostalgique le 22 mars au Café de la Danse.

Après Off The Map, enregistré à Chicago, puis une plongée sombre dans L.A., avec le très beau Night Moves, paru il y a deux ans, H-Burns nous offrait il y a peu une nouvelle balade américaine. Sauf que, malgré les apparences, l’artiste Renaud Brustlein est français et que son Kid, We Own The Summer a, cette fois, bien vu le jour de notre côté de l’Atlantique. De la même manière, si sa voix enveloppante pourrait nous laisser imaginer un instant qu’il a juste tissé là pour nous un cocon délicat, la bande-son, mâtinée de sonorités électro cold-wave, et les mots, surtout, nous emmènent vite dans un univers nostalgique et bien plus sombre qu’on n’y aurait pensé d’emblée. Où il est souvent question d’amours et d’attentes déçues, et d’envie de s’évader dans un monde non pas de rêve, mais rêvé. Dans le clip du titre “Naked”, un vieil Elvis abandonné, triste et rageur, semble se rappeler sa gloire passée le temps d’une danse tandis que résonnent les paroles « Je voulais que l’été sans fin soit une réalité ».

H-Burns en concert le mercredi 22 mars à 20h00 au Café de la Danse, 5 passage Louis-Philippe, 75011. M° Bastille. Prix : 20,90 €.