Herbie Hancock et Chick Corea à l’Olympia

Le 4 juillet est la date anniversaire de l’indépendance américaine (1776). Pour commémorer cette date, les Etats-Unis ont pas mal de musiciens légendaires en réserve.

L’Olympia accueille deux des plus grands jazzmen du XXe siècle, deux magnifiques pianistes et claviéristes “élevés” par Miles Davis, deux rois de la fusion et de l’électro : Herbie Hancock, est passé de la mélodie (Watermelon Man) à l’électro (Rock It) jusqu’à la ballade comme son hommage, en 2007, à la chanteuse folk Joni Mitchell (River : The Joni Letters) qui lui a valu pas mal de récompenses. Chick Corea, très prolifique, a œuvré dans le jazz rock, capable de proposer des improvisations avant-gardistes et latines. Cette soirée de prestige vaut bien son prix !