Here & Now à la Philharmonie de Paris

C’est en 1944 que le producteur Norman Granz organisa une série de concerts prestigieux baptisé Jazz At The Philharmonic Il souhaitait faire connaître les grands noms de la musique – Charlie Parker, Benny Carter, Nat King Cole … – les sortir des clubs pour les présenter à un public plus familial.

L’idée était de donner au jazz le même écrin luxueux que la musique classique. Le pari fut réussi et aujourd’hui, le musiciens du jazz sont traités avec beaucoup d’égard, comme le montre cette première grande soirée de l’année 2017 « Here & Now », dans l’esprit de ce que réalisa jadis Norman Granz. L’artiste central en sera le pianiste Kenny Barron, une légende qui a fait partie d’orchestres prestigieux comme ceux de Dizzy Gillespie, Chet Baker ou Stan Getz. Il a aussi enregistré un album avec la grande Ella Fitzgerald. Lui qui fut jadis parrainé par Dizzy Gillespie (il avait dix-neuf ans) aime le renouveau et choisit avec soin ses collaborateurs. Autour du maître, papillonnera donc un florilège de jeunes jazzmen pas encore très connus venus de pays différents, de la contrebassiste australienne Linda Oh au violoniste français Scott Tixier. Un concert turbulent en habit du dimanche.