Hommage à Pablo Casals

Fidèle depuis près d’un quart de siècle au Théâtre des Champs-Elysées, le Festival de Prades retrouve la salle de l’avenue Montaigne samedi prochain pour un hommage à son fondateur, Pablo Casals.

Grâce au violoncelliste catalan, qui avait fui l’Espagne franquiste, la petite cité des Pyrénées-Orientales se transforma à partir de 1950 en une véritable capitale de la musique de chambre, attirant des musiciens prestigieux. « Prades aux Champs-Elysées », c’est l’esprit d’un festival unique en son genre qui se transporte le temps d’un concert à Paris. Il offre cette fois l’occasion de se souvenir de moments forts de la carrière de Casals : le Trio avec piano n° 39 de Haydn, qui figurait au programme du premier concert du Trio Cortot-Thibaud-Casals en 1906, sera ainsi interprété par Kyoko Takezawa (violon), Yuval Gotlibovich (alto) et Peter Frankl (piano).

Rejoints par le violoncelle de François Salque, les interprètes se lanceront ensuite dans deux chefs-d’œuvre du quatuor avec piano : le Quatuor KV 493 de Mozart, fabuleux de luminosité et de poésie, puis le Quatuor op. 47 de Schumann, empli des rêves et des élans du romantisme allemand – deux œuvres jouées par Casals à la Sorbonne en 1956. Hommage à un violoncelliste de légende oblige, l’instrument à archet est la l’honneur en fin de concert puisque François Salque s’associe à un orchestre de violoncelles pour faire chanter des pages de Bach, Fauré et… Casals !