Hommage à Solenn

Structure pluridisciplinaire installée au sein de l’hôpital Cochin et destinée à prendre en charge des adolescents en difficulté, la Maison de Solenn fait l’objet d’un beau mouvement de solidarité musicale mercredi au Théâtre des Champs-Élysées. Une superbe affiche est en effet réunie pour une soirée à son profit.

On y découvre les voix de Natalie Dessay, Ruggero Raimondi, Béatrice Uria Monzon, Karine Deshayes, Delphine Haidan, Florian Laconi, mais aussi le Chœur de l’Armée française et, du côté instrumental, le violoniste Nemanja Radulovic, les pianistes François Chaplin et Jean-Philippe Collard et la jeune violoncelliste Camille Thomas, tous accompagnés par l’orchestre de la Garde Républicaine dirigé par François Boulanger. Diversité, tel est le maître mot d’un programme certes en patchwork, mais diablement séduisant : de l’ouverture des Noces de Figaro de Mozart à des extraits de la Tosca de Puccini ou du Nabucco de Verdi, entre autres, de l’Andante du Concerto pour piano n° 21 de Mozart et du finale du 2e Concerto de Saint-Saëns à l’Élégie pour violoncelle de Fauré ou la Czardas de Monti, un moment de pur plaisir musical se profile.