Inauguration de l’orgue de Radio France

Peu après l’orgue de la Philharmonie, c’est au tour de celui de l’Auditorium de Radio France d’être officiellement inauguré.

Depuis l’ouverture de cette nouvelle salle, on a très peu entendu l’instrument qui trône à douze mètres de hauteur en fond de scène. 5320 tuyaux, 87 jeux, 4 claviers : l’ouvrage du facteur allemand Gerhard Grenzing impressionne certes par ses dimensions, mais plus encore par son potentiel expressif. Répartis sur trois jours, les six concerts gratuits qui s’annoncent promettent de le mettre en valeur. L’excellent Thomas Ospital, organiste en résidence, ouvre la marche (le 7 à 11h) avec Étranges murmures à l’Hôtel Larigov, un conte musical pour orgue et récitant.

Après un programme sur le thème des étoiles (17h, avec Pascale Rouet et le Chœur de Radio France), la journée se termine par un concert réunissant trois jeunes organistes dans des œuvres des XIXe et XXe siècles (19h30). Dimanche s’annonce pour le moins spectaculaire, avec des transcriptions de Wagner, Beethoven et Saint-Saëns par Els Biesemans et Pieter-Jelle de Boer (à 16h), puis l’improvisation que Juan de la Rubia réalisera sur le film Nosferatu de Murnau (19h30).

De Bach à Foccroulle, en passant par Mozart et Stravinsky (le Sacre à quatre mains !), la soirée de clôture du lundi (20 h) joue la carte des contrastes stylistiques et se partage entre six magnifiques interprètes, parmi lesquels Thierry Escaich et Olivier Latry.