La marche des fierté : le programme du podium

Le clou de la marche des fiertés (où l’on danse déjà bien autour et sur les chars), c’est le podium, de 16 h à 21 h, place de la République.

Très bien achalandé, il représente la plus grosse dépense, et est financé par une subvention de la région Île-de-France, des dons (comme, pour cette édition, de Pierre Bergé et AIDES), et la quête annuelle, à la fin de la marche.

Cette année, mitonné avec le concours de Rag (programmatrice des soirées Wet For Me à la Machine du Moulin Rouge) il est bien excitant, avec Jennifer Cardini, Scratch Massive, Maelstrom (dont on célèbre encore les remix de Lady Gaga, Mylène Farmer, Black Eyed Peas, etc.), et puis « pour la première fois », un cabaret “drag king” par Louis(e) de Ville, bel(le) artiste qui oscille entre le burlesque féminin (en femme) et le travestissement en homme. Le tout sous l’œil bienveillant des marraines de cette édition : Jeanne Balibar et Bérangère Krief (après Liza Minelli, en 2009, pour l’anniversaire de Stonewall, et puis Arielle Dombasle, Tara McDonald….)