La Petite Renarde rusée

Une revisite modernisée par la mise en scène originale de Louise Moaty

Présentée à la Maison de la Musique de Nanterre en janvier 2016, La Petite Renarde rusée (1921) de Janáček, que reprend l’Athénée à partir de mercredi, est à ranger parmi les spectacles lyriques les plus originaux et attachants de ces dernières années (il s’agit d’une production de l’Arcal). Un feuilleton illustré paru dans un journal inspira au compositeur tchèque cet opéra débordant de fantaisie et empreint d’un profond amour de la nature. La metteuse en scène Louise Moaty et toute son équipe (les techniciens ont fort à faire ici !) n’ont pas perdu de vue la source de l’ouvrage et ont inventé un spectacle qui fait appel au procédé de l’incrustation : un véritable film d’animation se réalise en direct sous nos yeux, avec une virtuosité pour le moins éblouissante ! Mais, rassurez-vous, les chanteurs sont bien là, pleins de talent et parfaitement intégrés au projet scénique, à commencer par l’espiègle et touchante Renarde de Noriko Urata, ou encore Caroline Meng (qui se partage le Grillon, le Coq et le Renard). Dans la fosse, Laurent Cuniot dirige les membres de TM+ (l’excellente réduction pour 16 musiciens de Jonathan Dove a été adoptée) et distille la partition avec autant d’allant que d’imagination sonore. Quatre dates seulement : courez découvrir ce pur délice poétique – pour petits et grands.

La Petite Renarde rusée en représentation les 15, 16, 18 mars à 20h00 et le dimanche 19 mars à 16h00, à l’Athénée Théâtre Louis-Jouvet, Square de l’Opéra, 75009. M° Opéra. Tél. 01 53 05 19 19. Places de 8 à 34 € (10 € pour les moins de 12 ans).