LA PLAYLIST ANP X GBH #13

A Nous Paris vous propose en partenariat avec le webzine GBH Music la playlist musicale ANP x GBH. Chaque semaine la promesse de faire 10 nouvelles découvertes et d’enrichir sa culture musicale. L’objectif : découvrir des artistes d’ici et d’ailleurs, repousser les frontières des genres musicaux, et soutenir des musiciens doués qui méritent de la visibilité.

Cette semaine on débute les festivités avant tout le monde grâce au décalage horaire qui sépare Paris et Melbourne, ville dont sont originaires les dignes représentants du groove Arthur Penn & The Funky Ten
Luke Rathborne explique qu’il s’est inspiré du film de Gaspar Noé « Love » en composant son titre « Losing It », mais rassurez-vous ce dernier ne nécessite aucun accord parental pour être écouté.
Et si l’on profitait de cette fin d’année pour « pardonner et oublier » ? C’est en tout cas la proposition de Lawrence Rothman, un tatoué sage dont on va tâcher de s’inspirer. Repartons en Australie à la découverte d’un trio d’ados très fleur bleue et répondant au nom de The Goon Sax. Leur titre « Boyfriend » ressemble à s’y méprendre à l’extrait d’un journal intime, so cute.
Derrière TW Walsh se cache un seul homme, à la fois compositeur, musicien et ingénieur du son. A ses heures perdues il a également fait partie d’une multitude de groupes, bref un hyperactif talentueux… #jalousie
On pourrait croire de prime abord que les Beat Mark viennent d’un pays anglo-saxon, voire même mettre une pièce sur une probable localisation du côté de San Francisco ou Los Angeles . Que nenni, ils habitent à Paris et s’apprêtent à sortir un album qui illuminera notre début d’année.
Décidément les apparences sont trompeuses et les Virgin Kids en apportent une nouvelle fois la preuve: pas question ici de jouvenceaux mais bien de trois hommes dans la force de l’âge ! Pour autant ce dernier n’altère en rien leur énergie, comme vous allez le constater… 
Un riff de guitare dévastateur ponctué par une ode quasi médiévale, les Heron Oblivion aiment jouer avec nos nerfs. Une fois l’effet de surprise passé on se prend au jeu et force est de constater que ce « Oriar » fait mouche.
Le voyage cosmique se poursuit avec The Besnard Lakes qui nous accueillent dans leur fusée, objectif Lune ! 
Et puis tant qu’on y est autant finir la tête dans les étoiles avec les Shimmering Stars, je sais pas vous mais je me sens zeeeeen… 

Retrouvez GBH Music sur leur site, facebook et twitter

Tracklisting :