La playlist d’Ibeyi en 10 titres

En plein tour du monde pour promouvoir Ash, leur dernier album, les jumelles d’Ibeyi ont pris le temps de nous concocter une playlist de dix titres pour définir l’étendue de leurs univers. Elles nous proposent une sélection qui affirme leur face sensible, leur attachement à leurs origines, à la soul, mais aussi leur infinie quête de modernité.

 

 

Sur Ash, Ibeyi invite de grands musiciens (Chilly Gonzales, Kamasi Washington), s’amuse avec des samples étonnants et offre un nouveau plongeon dans un monde au carrefour d’un R&B percussif, de l’electro et des musiques latines. La production précise et envoûtante du disque dessine un terrain calibré pour leurs harmonies vocales symbiotiques et affirme encore un peu plus leur grand talent. Les jumelles se produiront en concert, pour leur premier Olympia, en octobre 2018. Vous pouvez dores et déjà récupérer vos places en suivant ce lien.

 

Le titre qui vous fait sourire : « We Will Run » de Jen Kuross

 

Lisa : Le refrain me fait toujours sourire peut être parce qu’il parle de rentrer à la maison, et que lorsqu’on tourne dans le monde entier on rêve surtout de rentrer chez soi.

 

Celui qui vous fait pleurer : « Take the box » de Amy Winehouse

 

Ce qui nous touche c’est qu’elle fait rentrer dans son intimité. La mélodie, les paroles… Tout nous bouleverse. Elle pourrait aussi chanter sa liste de courses qu’on pleurerait autant.

 

Celui que vous n’avez jamais arrêté d’écouter : « Wild is the Wind » de Nina Simone

 

Lisa : Parce qu’à chaque fois que je l’écoute, j’ai l’impression que c’est encore la première fois. L’émotion reste intacte.

 

Celui qui va nous étonner : Le mystère des voix bulgares

 

Leur musique est simplement magique ; leurs voix nous transportent immédiatement dans un pays imaginaire.

 

Celui sur lequel vous aimez danser : « Bodak Yellow » de Cardi B

 

Naomi : Le flow, les beats… Comment veux-tu ne pas te mettre à danser ?

 

Celui que vous écoutez en famille : « Sign of the Times » de Prince + toute la discographie de Meshell Ndegeocello

 

Notre mère les adore, elle les écoutait en boucle à la maison. Avoir Meshell sur un titre de notre album et apprendre que Prince a assisté à notre concert à Minneapolis, ce sont des rêves d’enfants qui sont devenus réalité.

 

Celui qui vous fait réfléchir : « Cane » de Gill Scott-Heron

 

Parce que Gil Scott-Heron est un artiste incroyable, que ce titre parle d’esclavage et que nous le chantons sur l’album Everything is Recorded de Richard Russel.

 

Celui que tout le monde devrait écouter : « Rezos » de Anga Diaz

 

Anga Diaz est notre père, probablement l’un des meilleurs percussionnistes au monde. Ibeyi existe aussi pour que l’on continue à parler de lui.

 

Le dernier qui vous a fait vibrer : tout l’album Needle Paw de Nai Palm (Hiatus Kaiyote)

 

Naomi : Son album solo est génial. C’est une artiste, guitariste, chanteuse, performeuse et un être humain extraordinaire.

 

Celui que vous voulez : Me Voy d’Ibeyi ft. La Mala Rodriguez, remixé par Trooko

Notre premier titre écrit en espagnol. On y invite la chanteuse espagnole La Mala Rodriguez à rapper. Trooko est aussi un super producteur. Il bosse avec notre ami Residente et vient de remporter deux Latin Grammys. C’est important pour nous de parler de la scène latino de temps en temps.