La programmation du festival Villette Sonique 2019 en 3 morceaux

Quatre soirées en mode concert. Une fête façon club. Deux après-midis musicales sur l’herbe. Le festival Villette Sonique revient prendre possession du 19e arrondissement du 6 au 9 juin 2019. Le tout avec plus d’une dizaine d’artistes, allant de la musique électronique au hip-hop, du Cabaret Sauvage au Trabendo. Pour savoir ce qu’il risque d’arriver à vos oreilles lors de l’événement, découvrez cette sélection signée A Nous Paris.

 

Villette Sonique 2019
© Villette Sonique 2019

 

Deena Abdelwahed – Tawa

Que se passerait-il si l’action du film « Blade Runner » se déroulait au Moyen-Orient ? Impossible de le savoir. Par contre, ce qu’on sait, c’est que ce track signé par la DJ-productrice tunisienne Deena Abdelwahed (et tiré de Khonnar, son très bon premier album paru chez InFiné fin 2018) pourrait complètement figurer sur la B.O. de ce long-métrage fantasmé. Une perle techno, entre atmosphère éthérée et groove addictif, qu’on ne se lasse pas d’écouter en boucle et qui, on l’espère, prendra une autre dimension encore plus folle lors du live donné par celle qui est également résidente à Concrete.

Deena Abdelwahed, le samedi 8 juin lors de la soirée organisée à la Grande Halle de la Villette

 

Danny Brown – Pneumonia

Si chez A Nous Paris on aime souvent rappeler combien Detroit a profondément façonné l’esthétique de la house et de la techno, on ne parle que trop rarement de l’importance qu’a aussi eu la Motor City sur la production hip-hop. Eminem, J Dilla, Xzibit, Obie Trice, Royce da 5’9″ et bien d’autres se sont ainsi révélés au monde depuis les trottoirs esseulés de la ville du Michigan. Danny Brown fait aussi partie de cette grande famille. Et comme un symbole, le MC à la voix nasillarde (qui rappelle par moment l’anglais Dizzee Rascal) conjugue également un goût certain pour les sonorités électroniques. Ce qui l’a amené à rejoindre l’escadron d’expérimentateurs du label Warp et à sortir des morceaux totalement barrés, comme ce Pneumonia fiévreux.

Danny Brown, le vendredi 7 juin à la soirée de l’Espace Périphérique

 

Stereolab – Lo Boob Oscillator

Film éminemment génial de Stephen Frears (et adaptation du tout aussi génial roman de Nick Hornby), « High Fidelity » est sans doute l’un desmeilleurs longs métrages consacrés à la musique. A cette passion qu’elle est capable d’éveiller en chacun de nous et à sa capacité à s’adosser pour l’éternité à nos souvenirs les plus personnels. Un grand film donc, qui ne pouvait que s’accompagner d’un soundtrack de qualité. C’est là qu’intervient Stereolab. Bien que présente aux côtés de monstres sacrés (Bob Dylan, Velvet Underground, les Kinks, Queen ou encore Al Green), la formation londonienne d’indie rock née dans les 90s n’a pas à rougir, bien au contraire. Car, quand la voix de la chanteuse (française) Laetitia Sadier se fait entendre sur ce Lo Boob Oscillator magnifique à la 90e minute, on touche alors au sublime. Un titre qui ne peut que vous donner envie de bouffer ensuite toute la discographie de ce groupe unique en son genre.

Stereolab, le dimanche 9 juin lors de la soirée organisée à la Grande Halle de la Villette

Retrouvez le reste de la programmation sur le site de Villette Sonique et sur l’event Facebook

 

Villette Sonique
© Villette Sonique – DR