La Ville Morte de Korngold

Erich Wolfgang Korngold (1887-1957) est à l’honneur à l’Orchestre Philharmonique de Radio France grâce à l’intérêt que Mikko Franck lui porte. Singulier parcours que celui du compositeur autrichien : enfant prodige, Korngold est très vite repéré et salué par des aînés tels que Puccini ou Mahler et connaît de fulgurants débuts qui révèlent des dispositions innées pour l’univers lyrique (il signe ses deux premiers opéras à … 16 ans !).

Véritable star de la scène musicale viennoise, Korngold, confronté à la montée de l’antisémitisme, s’exile aux Etats-Unis au milieu des années 30. Une nouvelle carrière s’ouvre alors et il devient l’un des compositeurs de musiques de film les plus prisés d’Hollywood. Le nom de Korngold demeure toutefois d’abord associé à l’opéra La Ville Morte (1920), qui valut un véritable triomphe international à son auteur. Justifié ! Inspirée du roman Bruges-la-Morte de Rodenbach, la partition n’a rien perdu de son pouvoir de séduction. Envoûtante, vénéneuse, entre rêve et réalité, elle déploie un lyrisme irrésistible que Mikko Franck s’apprête à magnifier, en version de concert, avec le concours de la soprano Camilla Nylund et du ténor Klaus-Florian Vogt. Notez enfin que Radio France a eu la bonne idée de programmer plusieurs concerts en contrepoint de La Ville Morte. Si vous voulez découvrir des lieder de Korngold, ne manquez par le récital du baryton Christian Immler (le 29, Studio 104, 20h).