Le Concert de la Loge, révision des classiques

Né en 2015 à l’initiative du violoniste et chef Julien Chauvin, Le Concert de la Loge s’est donné pour objectif premier de défendre (sur instruments d’époque) le répertoire interprété au XVIIIe siècle à Paris par des sociétés musicales telles que Le Concert Spirituel ou Le Concert de la Loge Olympique.

Au milieu des années 1780, cette dernière s’est couverte de gloire en commandant à Joseph Haydn, le plus célèbre musicien européen de l’époque, la série des six Symphonies Parisiennes (nos 82 à 87). Parmi les sommets de la production de l’Autrichien, ces partitions ne pouvaient qu’attirer Julien Chauvin et ses instrumentistes : tout juste paru (sur le label Aparté), le premier de l’ensemble comprend la Symphonie n° 85 « La Reine », à côté de rares et magnifiques pages de Rigel, Sarti et J. C. Bach ( avec la soprano Sandrine Piau). Quel style, quel chic, quelle vitalité : le Concert de la Loge vise juste et signe une interprétation rayonnante de poésie, d’élégance et d’humanité. On n’hésitera pas à retrouver les musiciens vendredi au Louvre dans un programme où une autre Parisienne, la n° 83 en sol mineur « La Poule », tient compagnie à des airs d’opéras de J.C. Bach, Sarti et Paisiello, chantés par la merveilleuse Sandrine Piau.

Le 7 octobre à 20h. Auditorium du Louvre, accès par la Pyramide ou les galeries du Carrousel. M° Palais-Royal- Musée du Louvre. Tél. 01 40 20 55 00. Places de 10 à 22 €.