Le podcast du mois : L’Aléa, pour oser prendre des risques

Et si l’on prenait une dose d’adrénaline ? Dans son podcast L’Aléa, Laura Pouliquen s’intéresse à ces parcours hors-norme, faits de risques, de hasard mais surtout de belles surprises.

Le goût du risque

L'Aléa Podcast Laura Pouliquen
© Ausha

Quand on évoque le risque, on pense souvent au danger. À cet échec probable qu’une mauvaise décision viendrait provoquer. Mais dans L’Aléa, le risque est questionné autrement. Exit la sécurité, c’est en pulvérisant sa zone de confort que le risque peut finalement devenir salvateur.

Aux manettes de ce podcast audacieux, on retrouve Laura Pouliquen, une jeune entrepreneuse dont le parcours a toujours été façonné par la prise de risque. Tout quitter pour aller vivre à l’autre bout du monde, monter ses projets créatifs, être là où on ne l’attend pas, là où on ne l’encourage pas aller. Car c’est finalement en réaction à cette « société qui prône le risque zéro, cette époque qui privilégie la sécurité dans tous les domaines » qu’elle décide de prendre le contre-pied et de mettre le goût du risque à l’honneur.

Dans son podcast, Laura donne la parole à celles et ceux qui jouent avec le feu, qui se frottent au danger, qui parient l’imprévu. On se retrouve tour à tour embarqués dans le quotidien peu banal d’un ex-agent de la DGSE (Direction générale de la Sécurité extérieure), d’une ex-militante FEMEN ou encore d’un photoreporter de guerre. Bref, on prend un shoot d’adrénaline en écoutant le récit de ces vies mises en péril.

Mais au-delà du sensationnel, chaque émission se penche sur les vies personnelles de ces aventuriers. Pourquoi cette prise de risque ? À quel point impacte-t-elle les relations sociales ? À quelle urgence répond-t-elle ? À travers des épisodes hors-série, comme celui avec Anne Cazaubon, coach professionnelle et chroniqueuse en développement personnel, le podcast propose également une réflexion plus globale autour du risque. Une façon de l’envisager différemment.

« Convaincue que c’est en sortant de sa zone de confort que peut survenir la magie », Laura Pouliquen entend bien réveiller le goût du risque qui sommeille en chacun de ses auditeurs et les invite ainsi à lui laisser une chance. Un podcast à glisser dans les oreilles de celles à ceux qui auraient bien besoin qu’on leur souffle un peu de courage…

Pour écouter le 1er épisode de l’Aléa avec Corentin Fohlen, photoreporter de guerre, c’est par ici.